7 mai 2003, Rome, Italie -- Dans un rapport publié aujourd'hui, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a appelé à davantage d'annonces d'aide alimentaire et à l'accélération de la distribution de l'aide alimentaire d'urgence en Erythrée, en Ethiopie et en Mauritanie pour prévenir des famines potentielles. Qualifiant les perspectives globales des récoltes en Afrique australe de "favorables en général" à l'exception du Zimbabwe, de certaines parties du Swaziland et du sud du Mozambique, le rapport souligne que les perspectives de l'alimentation et des récoltes dans les autres parties de l'Afrique sub-saharienne restent mauvaises, 25 pays se trouvant en situation d'urgence alimentaire.* Ce chiffre reste inchangé depuis que la FAO a publié son dernier rapport sur la région en décembre 2002.

La situation des récoltes et des approvisionnements en Afrique sub-saharienne indique que la situation des approvisionnements dans plusieurs pays de l'Afrique sub-saharienne, en particulier en Erythrée, en Ethiopie, en Mauritanie et au Zimbabwe reste maussade essentiellement à cause des graves sécheresses lors des saisons agricoles précédentes. Le rapport réclame "des mesures spécifiques" telles que des centres de distribution d'eau et de nourriture et un meilleur accès aux marchés, pour venir en aide au secteur de l'élevage. L'escalade et/ou la poursuite des conflits dans un certain nombre de pays, tels le Burundi, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Liberia, a aggravé l'insécurité alimentaire en perturbant les activités agricoles. La destruction massive des ressources, les pillages et le déplacement de population en République centrafricaine laissent présager d'une production alimentaire réduite pour cette année. Dans la République du Congo, une résurgence des combats dans les zones entourant la capitale Brazzaville a provoqué le déplacement d'au moins 84 000 personnes. Une épidémie de virus Ebola dans la région de la Cuvette a détérioré davantage la situation humanitaire.

Le rapport lance un appel à une assistance pour relancer l'agriculture dans les nombreux pays touchés par les conflits et des conditions climatiques défavorables, tels l'Angola, le Burundi, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, le Liberia, la Sierra Leone, l'Ouganda et le Zimbabwe. Il conviendrait de fournir des semences, outils et fertilisants pour aider les agriculteurs à reprendre la production agricole. En Afrique australe, le rapport indique que les agriculteurs ont besoin d'aide pour commercialiser les excédents disponibles dans les meilleures conditions possibles et pour préparer la prochaine saison de récoltes.

Le rapport indique que les besoins en importations céréalières en Afrique sub-saharienne en 2003 devraient rester élevés, reflétant principalement les effets des sécheresses de l'an passé en Afrique australe, orientale et occidentale. La FAO fixe les besoins alimentaires totaux à 4,6 millions de tonnes, contre 2 millions qu'elle avait estimés en 2001/2002. Les promesses d'aide alimentaire en céréales pour 2002/2003, comprenant celles reportées à partir de 2001/2002, s'élèvent à 2,1 millions de tonnes sur lesquelles 1,7 million de tonnes ont été distribuées jusqu'ici.

La situation des récoltes et des approvisionnements en Afrique sub-Saharienne est basée sur des informations collectées par la FAO à partir de différentes sources sur le terrain: les Agences des Nations Unies, les gouvernements, les organisations non-gouvernementales et les représentants de la Conférence pour le développement de l'Afrique australe (CDAA) et du Comité Permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS ). Une information complémentaire plus détaillée sera disponible dès que la mission conjointe de la FAO et du Programme Alimentaire Mondial sur l'évaluation de l'approvisionnement alimentaire en Angola, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, au Swaziland, en Zambie et au Zimbabwe sera achevée.

*Les 25 pays en situation d'urgence alimentaire sont: l'Angola, le Burundi, le Cap-Vert, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République du Congo, la Côte d'Ivoire, l'Erythrée, l'Ethiopie, la Guinée, le Kenya, le Lesotho, le Liberia, Madagascar, le Malawi, la Mauritanie, le Mozambique, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan, le Swaziland, la Tanzanie, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.
Contact:
John Riddle
Chargé d'information, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259