22 juillet 2003, Rome -- Le thème de la Journée Mondiale de l'Alimentation (JMA) et du TeleFood pour cette année 2003 est l'Alliance Internationale Contre la Faim, pour réaffirmer le besoin de créer une mobilisation mondiale des volontés politiques en vue d'éradiquer la faim, annonce la FAO.

«Comment est-il encore possible aujourd'hui et à notre époque que tant d'êtres humains soient affamés?» s'est exclamé Monsieur Jacques Diouf, Directeur général de la FAO. «Les nations doivent passer des engagements verbaux à des programmes pratiques pour combattre la faim.»

Une alliance internationale contre la faim mobilisera les forces de divers groupes à travers le monde afin d'atteindre un but commun, qui est d'éliminer la faim sous toutes ses formes, selon la FAO.

Une telle alliance devrait réunir tous les partenaires concernés: les producteurs d'aliments, les consommateurs, les organisations internationales, les gouvernements, les entreprises privées, les scientifiques, les universitaires, les individus, les groupes religieux et les organisations non gouvernementales. Elle impliquera aussi les donateurs et décisionnaires de tous les pays, riches ou pauvres.

«La volonté politique est primordiale pour atteindre le but fixé lors du Sommet mondial de l'alimentation. Les nations doivent travailler plus dur pour créer un environnement politique favorable, trouver des fonds et mettre en application des programmes qui permettront aux peuples de venir à bout de la faim et de la pauvreté», a déclaré Eva Clayton, Sous- Directeur Général et Conseiller particulier du Directeur général de la FAO, en charge du suivi du Sommet.

L'objectif du Sommet mondial de l'alimentation

Au Sommet mondial de l'alimentation, qui s'est tenu à Rome en 1996, les représentants de 185 pays ainsi que la Communauté européenne se sont fixés comme but de diminuer de moitié d'ici à 2015 le nombre de victimes de la faim.

Quelque 840 millions de personnes souffrent encore de la faim et de la malnutrition dans un monde d'abondance. La faim génère la maladie et la mort, elle prive les gens de leur capacité de travail et ampute les enfants de leur capacité d'apprentissage.

Depuis 1981, le 16 octobre de chaque année, date de sa création à Québec, la FAO célèbre la journée Mondiale de l'Alimentation. Cette Journée est relayée dans plus de 150 pays.

TeleFood, manifestation de sensibilisation publique et de collecte de fonds sous forme de shows télévisés ainsi que d'autres manifestations organisées par la FAO coïncident avec la Journée Mondiale de l'Alimentation afin d'attirer l'attention sur la faim dans le monde et de se concentrer sur la sécurité alimentaire pour tous.

Le thème de cette Journée Mondiale de l'Alimentation/TeleFood est inspiré de la Déclaration finale du Sommet mondial de l'alimentation: cinq ans après, qui s'est tenu en juin 2002 à Rome. Dans cette déclaration, les chefs d'Etat et de gouvernement des 179 pays représentés ainsi que la Communauté européenne ont réaffirmé les engagements pris lors du Sommet mondial de l'alimentation et appelé toutes les parties à «redoubler d'efforts afin d'agir en une alliance internationale contre la faim».

L'alliance internationale

L'Alliance Internationale contre la faim doit renforcer les volontés politiques en ce qui a trait aux initiatives en cours. Elle permettra aux différents partenaires de développer une vision commune. Elle constituera un forum, assurera la promotion d'actions conjointes et facilitera l'échange d'informations grâce à des sites internet, des lettres d'informations et des rapports sur l'état d'avancement des projets.

Au moment même où une Alliance Internationale contre la Faim se dessine, les dirigeants d'un nombre croissant de pays font de la lutte contre la faim leur priorité nationale. Ils prennent conscience que seuls des peuples bien nourris peuvent effectivement participer au développement économique et social de leur pays.

La FAOpense que ces efforts, associés aux initiatives nationales, sont ledébut d'un réseau d'alliances en expansion, destiné à combattre plus efficacement la faim.

«Si tout va bien, le 16 octobre 2003, beaucoup de pays auront effectivement lancé leurs alliances nationales contre la faim», a indiqué Eva Clayton.

Plusieurs pays en développement mettent en oeuvre leurs alliances nationales tels le Brésil, qui a initié un Programme Faim Zéro, la Colombie, le Ghana, le Honduras, le Nicaragua, le Panama, la Sierra Léone, le Soudan et l'Ouganda.

Selon Mme Clayton, «la FAO peut fournir toute son d'assistance afin d'aider les pays en développement à établir des alliances effectives».

Parmi les pays développés, les Etats-Unis ont entamé l'établissement d'une Alliance contre la faim, alors que quelques autres pays construisent des coalitions avec les organisations non gouvernementales.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473