19 septembre 2003, Rome/Nairobi -- Près de deux millions d'angolais vont recevoir de l'aide agricole d'urgence dans les prochaines semaines, avant le début de la saison des pluies, a annoncé aujourd'hui la FAO.

L'agence des Nations Unies va distribuer des kits agricoles aux agriculteurs de 14 des 18 provinces de l'Angola. Ces kits comprennent des variétés de maïs adaptées au contexte local, des haricots, des légumes, du millet et des semences de sorgho ainsi que des outils agricoles.

D'autres organisations humanitaires travaillant en Angola distribueront 300 000 kits supplémentaires, au total, 600 000 kits seront donc distribués.

Dans ce qui est la plus importante opération de la FAO en Afrique, 5 000 tonnes environ d'intrants seront distribués aux villages les plus reculés et isolés, où les poches d'extrême vulnérabilité persistent.

"A travers cette aide, les agriculteurs et leurs familles pourront cultiver leur terre et produire de la nourriture pour plusieurs mois", a déclaré le coordonnateur d'urgence de la FAO en Angola, Marco Giovannoni.

La vie quotidienne reste difficile

"Le retour des agriculteurs dans leurs villages a été un phénomène à grande échelle", a indiqué M. Giovannoni. "Il y a un réel sentiment de soulagement car la guerre est finie mais la vie quotidienne reste difficile pour la vaste majorité du peuple angolais. La distribution de semences et d'outils est une contribution essentielle à l'amélioration des conditions de vie, de la sécurité alimentaire et de l'autonomie des populations des zones rurales."

Après trois décennies de guerre et un an et demi de paix, les angolais ont commencé à défricher leurs terres, réaménager leurs champs et construire des maisons plus durables que les abris dans lesquels des millions de personnes étaient forcées de vivre pendant la guerre.

Le gouvernement a déclaré que quelque 3,3 millions de personnes auparavant déplacées ont déjà été réinsérées et que plusieurs autres, notamment un nombre significatif d'anciens soldats de l'UNITA, qui ont maintenant été démobilisés, sont rentrés chez eux avant le début de la saison des pluies en septembre.

La FAO a déclaré que, en collaboration avec ses partenaires, parmi lesquels plusieurs organisations non-gouvernementales, elle distribuera 50 000 kits agricoles à ces soldats démobilisés de l'UNITA. Utilisant les fonds attribués par la Banque Mondiale, les distributions débuteront en janvier.

Les défis à venir

Les foyers agricoles en Angola sont encore confrontés à un grand nombre de défis, notamment produire des excédents de nourriture pour nourrir leur famille et résoudre des problèmes d'infrastructure.

La production nationale et domestique de semences dans le pays est limitée et l'achat de semences importées accroît souvent les prix alimentaires locaux au détriment des foyers ruraux déjà fragiles économiquement.

Pour aider à pallier cette déficience structurelle, la FAO soutient les programmes de multiplication des semences dans les villages, ce qui aide les familles à réduire leur dépendance à l'aide humanitaire d'urgence et à évoluer vers l'autonomie alimentaire et l'autosuffisance.

La FAO a également présenté des projets pour soutenir la réhabilitation des troupeaux de bétail en Angola, décimés par une guerre qui a duré 27 ans.

L'Italie, le Japon, la Norvège, la Suède, l'Union Européenne, ainsi que le PNUD, la Banque Mondiale, l'UNHCR et l'USAID ont participé pour 11,3 millions de dollars aux projets d'urgence de la FAO en Angola.

Contact:
Erwin Northoff
Chargé d'information de la FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105