21 novembre 2003, Rome/Ouagadougou -- "Voies alimentaires d'amélioration des situations nutritionnelles en Afrique de l'Ouest* : le rôle des technologies alimentaires et des nutritionnistes" est le thème d'un atelier international qui se tient du 23 au 28 novembre 2003 à Ouagadougou, au Burkina Faso.

L'atelier est sponsorisé par l'Université de Wageningen (Pays-Bas), l'Université de Ouagadougou, l'Institut de Recherche pour le Développement (France) et la FAO.

Les pays d'Afrique de l'Ouest, où vivent quelque 226 millions de personnes, sont confrontés à des défis nutritionnels majeurs.

Près de 35 pour cent des enfants de moins de cinq ans accusent un retard de croissance, signe évident de sous-alimentation chronique, alors que 5 à 15 pour cent des jeunes enfants sont émaciés du fait de la faim sous sa forme aigue.

Dans le même temps, surpoids et obésité, deux causes de diabète, de troubles cardiaques et de certains types de cancer, sont des problèmes émergents au sein de certaines populations urbaines d'Afrique de l'Ouest.

Les carences en vitamine A et en fer sont très répandues, ce qui entraîne des taux élevés de maladies et de mortalité infantile. La carence en iode est également un problème de santé public grave.

Améliorer les régimes alimentaires

L'amélioration des régimes alimentaires est une priorité. Il convient d'encourager la consommation d'aliments nutritifs et de fruits tels que l'huile de palme, la patate douce, la mangue, la papaye, les légumes verts, le poisson et la viande.

Les participants à l'atelier de Ouagadougou doivent évaluer des stratégies axées sur les voies d'amélioration des situations nutritionnelles dans les secteurs de l'agriculture, de de la technologie alimentaire et de l'éducation/communication.

Il s'agit de promouvoir la production, la disponibilité, l'accès à la nourriture et la consommation d'aliments nutritifs. L'atelier analysera l'état actuel des connaissances, identifiera les besoins pour le futur et les priorités pour le développement de stratégies s'appuyant sur des voies alimentaires.

Tendances

La FAO présentera un rapport sur la sécurité alimentaire et les tendances en matière de nutrition en Afrique de l'Ouest ainsi que les défis et les possibilités pour les pays de cette région d'atteindre l'objectif du Sommet mondial de l'alimentation de 1996 (réduire de moitié le nombre de malnourris d'ici à 2015).

Le rapport de la FAO souligne la nécessité de diversifier et d'accroître à la fois la production et la productivité alimentaires.

Dans le cadre de l'atelier, la FAO animera une session spéciale sur le rôle des gouvernements et des partenaires du développement en ce qui concerne les actions qui s'appuient sur des voies alimentaires.

A cette occasion, l'accent sera mis sur le soutien accru aux stratégies prometteuses, notamment le stockage approprié des aliments, les techniques de fabrication et de conservation ainsi que sur l'amélioration de la distribution et de la commercialisation.

* Pour la FAO, l'Afrique de l'Ouest comprend les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo.


Contact:
Pierre Antonios
Relations médias FAO, Rome
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473