29 novembre 2003, Rome -- La FAO annonce que le prix A.H Boerma 2003 pour le journalisme a été remis conjointement à Marcelo Canellas, réalisateur de documentaires brésilien, et à David Brough, correspondant de l'agence de presse Reuters, pour leurs contributions à la sensibilisation de l'opinion publique au problème de la faim dans le monde.

Depuis 1979, afin de souligner le rôle important que les médias jouent dans la lutte contre la faim, la FAO a institué le prix Boerma pour récompenser, tous les deux ans, un ou des journalistes ayant consacré aux questions de développement des écrits qui ont sensibilisé l'opinion publique à des aspects importants du problème alimentaire mondial et au développement rural.

Marcelo Canellas, l'un des journalistes et réalisateurs de documentaires les plus réputés au Brésil, est connu pour avoir porté ces thèmes au petit écran à des heures de grande écoute. Ses reportages et films ont toujours eu un impact fort tant auprès des hommes politiques que des simples téléspectateurs.

En 2001, Canellas a réalisé une série de cinq documentaires sur les causes et les effets de la faim au Brésil. Cette série a été visionnée par près de 35 millions de personnes et a contribué à influencer les choix politiques pour l'avenir.

David Brough, journaliste anglais de l'agence Reuters depuis 18 ans, est aussi le correspondant à Rome du desk matières premières. Il rend compte du marché des produits de base et couvre aussi les trois agences alimentaires basées à Rome : la FAO, le PAM et le FIDA.

Ses articles ont contribué à une meilleure connaissance des questions complexes de l'alimentation et de l'agriculture en soulignant le combat des agences des Nations Unies contre la faim dans le monde. Ses articles ont non seulement contribué à sensibiliser le public aux grands enjeux du développement, mais ils ont également permis de mieux faire connaître les activités de la FAO.

Le prix Edouard Saouma

Le prix Edouard Saouma, qui récompense tous les deux ans des institutions nationales ou régionales ayant brillamment exécuté un projet financé par le Programme de Coopération technique de la FAO, a été remis conjointement au Centre de protection des plantes de la province chinoise du Sichuan et à l'Institut des femmes du Nicaragua.

Dans la province chinoise du Sichuan, le Centre de protection des plantes a réussi à résoudre un problème auquel la communauté rurale locale se heurtait depuis un certain temps.

Chaque année, environ 1,5 million de tonnes de blé, de riz et de maïs étaient perdues du fait des rongeurs et un autre million de tonnes pendant le stockage.

Les paysans, formés dans le cadre du projet de la FAO, ont adopté de nouvelles techniques qui ont réduit de 93 pour cent le nombre de rongeurs. Cela a également permis de réduire de façon significative le nombre de maladies transmises aux humains par ces mêmes rongeurs.

L'Institut des femmes du Nicaragua, covainqueur du prix Saouma, aide les femmes rurales à faire partie intégrante des projets de développement gouvernementaux. Grâce à l'Institut, le nombre de projets ayant une composante femmes est passé de 8 à 27 pour cent et la participation des femmes aux projets de formation est passée de 31 à 40 pour cent.

Le prix Sen

Le prix B.R. Sen 2002 a été décerné à Marendra Singh Tunwar (Inde) pour sa contribution exceptionnelle à un projet de terrain. Ce prix récompense, en effet, les experts de terrain ayant apporté une contribution significative à des projets de développement agricole rural durable ou de sécurité alimentaire.

Travaillant en Afghanistan dans des conditions éprouvantes, Tunwar a mis sur pied l'Entreprise de semences améliorées qui produit des variétés locales exceptionnelles de semences de blé. Pendant une dizaine d'années, secondé par des cadres nationaux formés sur place, il a produit 27 variétés de semences améliorées dont 15 de blé.

Le prix Sen 2003 a été décerné à James William Everts (Pays-Bas) qui ainnové au Sénégal en créant un Centre de formation et de recherche en toxicologie environnementale des pesticides. Le Centre a formé plusieurs experts sénégalais et évalué les effets secondaires des pesticides recommandés par la FAO pour la lutte anti-acridienne.

Les trois prix ont été décernés aux lauréats aujourd'hui au cours de la 32e session de la Conférence de la FAO. Ces prix avaient été institués en hommage aux anciens Directeurs généraux de la FAO Binay Ranjan Sen (Inde), Addeke Hendrik Boerma (Pays-Bas) et Edouard Saouma (Liban).

La Médaille Margarita Lizárraga, qui est décernée à une personne ou à une organisation qui s'est illustrée dans l'application du Code de conduite pour une pêche responsable, a été remise à l'organisation non-gouvernementale indienne, International Collective in Support of Fishworkers (ICSF) pour ses initiatives de promotion et de diffusion du Code.


Contact:
Luisa Guarneri-Hynd
Relations médias, FAO
luisa.guarnerihynd@fao.org
(+39) 06 570 53738