Re: Pertes et gaspillages alimentaires dans le contexte de systèmes alimentaires durables - Consultation électronique pour définir l’axe de l’étude

Adèle Irénée Grembombo France
29.04.2013

Mon intervention s’oriente vers les pertes au cours du transport et du stockage en République Centrafricaine.

Transport des produits agricoles:

Les pertes post-récoltes sont accrues lors du transport. En République Centrafricaine (RCA), il existe un important flux des produits agricoles des zones de production en milieu rural vers les centres de consommation dans les grands centres urbains. Mais le circuit de commercialisation est affecté par de multiples problèmes parmi lesquels, on note un faible développement des moyens de transport causé par la dégradation des routes et pistes rurales. Le réseau routier de la RCA est estimé à 25600 km, dont 15000km de pistes rurales et environ 10000km de routes nationales et régionales. La RCA dispose d’un espace rural enclavé avec plus de 90% du réseau routier rural en mauvais état ou impraticable et seulement 700 km des routes sont bitumés. Les moyens de transport des produits sont inadéquats. Ce qui limite l’accès à des produits locaux frais sur les marchés. Les camions transportent à la fois des passagers et des produits agricoles frais et secs. A destination, la plupart de ces produits sont hors d’usage. Surtout les produits périssables tels que les fruits et légumes. Ces pertes diminuent la marge bénéficiaire des acteurs et les  qualités hygiénique et nutritionnelle des produits.

Modes de stockage des produits

Les structures de stockage sont traditionnelles et construites en matériaux végétaux, rudimentaires. La performance de ces structures est limitée avec une faible capacité à protéger les produits contre l'humidité, les insectes et les microorganismes. Les structures sont adaptées qu’à une production de subsistance pour une campagne agricole.

Solutions

-Développement du réseau routier (bitumage de toutes les routes nationales et secondaires, entretien des pistes rurales)

  • -Amélioration des moyens de transport
  • -Promotion de l’artisanat agroalimentaire

Adèle Irénée GREMBOMBO

Consultante en Nutrition