Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Re: Rural radio and community media: empowering rural youth for resilient livelihoods and improved food security and nutrition

David Wakhata
David WakhataAT NONEUganda

>> English version below

 

Sur la base de la situation actuelle de l'extension en Ouganda, les agriculteurs sont nombreux à ne pas bénéficier de la même manière de l'action de quelques animateurs (cas de Mbale) malgré les efforts déployés actuellement par le gouvernement de l'Ouganda pour améliorer les services d'encadrement. Les technologies sont apparues et certaines personnes, certaines organisations et certains projets utilisent ces technologies, en particulier les médias électroniques, y compris le téléphone portable, pour s'assurer que les agriculteurs accèdent aux services d'encadrement. Mais la plupart des agriculteurs vivent dans des zones rurales où l'accès aux médias ou l'utilisation du téléphone reste difficile. Là où la technologie est accessible, des expériences sur le terrain montrent que les agriculteurs sont trop absorbés par le travail agricole (en particulier les femmes qui réalisent également la plupart des travaux agricoles). Les hommes continuent d'avoir des préjugés culturels pour contrôler les femmes et certains hommes ressentent une certaine insécurité lorsque la voix de leur femme est souvent entendue à la radio (soit comme personnalité soit dans le cadre de programmes radio agricoles).
Il existe un manque de capacité des acteurs à identifier et intégrer les questions de genre au travail des médias ; les femmes africaines semblent craindre leur mari plutôt que les respecter ce qui rend très difficile la réalisation d'entrevues en présence des maris.
Parfois, les présentateurs de radio se montrent top enthousiastes lorsque des femmes appellent la radio (et utilisent parfois un langage « inapproprié »), ce qui dérange les maris et les pousse à interdire à leur femme de communiquer avec la radio. Par ailleurs, le ciblage sur les femmes uniquement a échoué par le passé, ce qui fut le cas d'un projet s'adressant aux femmes pour leur enseigner à planter des fèves et du maïs en lignes. Au moment où les femmes venaient de planter le maïs et étaient sur le point de planter également des fèves en ligne, les hommes se sont plaints du fait que les femmes faisaient un mauvais usage de la terre et ont éparpillé les fèves dans le maïs. Certains groupes sociaux, comme les musulmans, ne permettent aucune interaction libre entre les hommes et les femmes, et ces dernières sont surchargées de tâches domestiques.

Basing on the current situation of extension in Uganda, farmers are many in that they do not equally benefit from a few extensionists (case of Mbale) despite the current effort by the government of Uganda to improve extension service. The technologies have come up and some people, organizations and projects are using such technologies, specifically electronic media including mobile phones, to ensure that farmers access extension services. But most of the farmers are in rural areas where access to the media and or the use of the phone is cumbersome. In areas where technology is accessible, farmers are too busy with farm work (women mostly, who in turn do most of the farm work), field experiences shows. Cultural prejudice continues to be used by men to control women, insecurity of some men when their wives’ voices are frequently aired on the radio (either as stars or radio farmers).
Lack of capacity by the actors to identify and integrate gender in media work,
African women seem to fear their husbands rather than respecting them so it is not easy to conduct interviews in presences of their husbands.
Sometimes, male presenters on the radio get excited (sometimes use ‘inappropriate’ words) when females call in and this seems to annoy and discourage their husbands from allowing their wives to call in. In addition, targeting women alone has failed in the past – a case of a project which targeted women for maize and beans and trained them to plant beans and maize in lines. When the women had just planted the maize alone and were about to plant the beans in lines too, the men came by and complained that the women were wasting the land and they broadcasted the beans in the maize. Some social groups like Muslims may not allow women to freely interact with men and Women are overwhelmed with domestic work.