Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Re: Food Security and Nutrition in APEC Economies. Sharing lessons learned and looking into the future

Dosse Sossouga
Dosse SossougaAmis des Etrangers au Togo (ADET)Togo

>> English translation will be available soon

- Vous savez, l'agriculture africaine repose généralement sur les petits agriculteurs (plus 70% de la population) qui utilisent souvent des terres arables dont ils sont héritiers de leurs parents. Alors, l'utilisation individuelle de ces terres est le principe observable partout. C'est ainsi que chaque agriculteur produit pour sa subsistance.

- Pour aider ces agriculteurs à produire beaucoup pour lutter contre l'insérurité alimentaire, il faut d'abord résoudre le problème de changement climatique qui affecte dangereusement leur cultures, les orienter vers l'agriculture moderne qu'ils ne connaisaient pas: donc les éduquer, les former,  leurs donner un accès facile aux crédits agricoles, aux perticides de qualité, aux angrais. Une assistante tehnique s'impose pour accroitre leur rentabilité. Les ingénieurs agronomes doivent désormais se retrouver aux champs et non dans les bureaux.

- Au Togo, les crédits octroyés aux petits agriculteurs sont recouvrés en nature par la structure prévu par le gouvernement. Mais avec les aléas climatiques les petits agriculteurs se nourissent de la pauvreté, de la malnutition, de l'insécurité alimentaire etc...

- Pour des recherches en matière de sécurité alimentaire, le Togo a des défis à relever.

- Bien que la jeunesse de la zone rurale a souvent la volonté de se consacrer à l'agriculture, la non maîtrise du climat, les pluies qui se rarifient en saison pluvieuse, les mauvaises saisons les découragent et beaucoup d'entre eux se convertissent en conducteurs de taxi - moto. Donc, pour les redynamiser il faut lutter contre le changement climatique, developper une politique de reboisement, lutter pour la reforestation, assurer la production agricole, motiver les agriculteurs, eduquer et former les jeunes et professionaliser l'agriculture avec tout les atouts liés de la vieillesse. Les groupements agricoles sont aussi un bon canal pour la jeunesse. Et pour se faire entendre, c'est mieux que les petits agriculteurs se constituent en associations d'agriculteurs.