Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Re: Policies, programmes and agricultural investments in West Africa: what analyses and perspectives are there?

National Alliance Against Hunger,(NAAH) NigeriaNigeria

>> French translation below

 

Dear Moderator,

What would be effective and efficient regional governance for Food Security and Nutrition in West Africa?

In building Agriculture, Food and Nutrition Security governance in West Africa, one effective efficient way of doing so in to entrench in the charter of ECOWAS that  engagements of country levels Agriculture, Food and Nutrition Security no matter the changes in government (heads), do not derogate from Regional Agricultural Programs and Initiatives except for some specific initiatives which response to certain country levels needs and aspirations. This way professionalism and expertise can be gauged and measured in terms of priorities and needs. We agree that in the International levels , depending on partnerships and collaborations including bilateral relationship, certain in activities targets countries, even at that attempts should be be made to factor in the regional actions to enable coherence and coordination

Specific Project measured at country level- within ECOWAS relating to PNIA and NAIPs are not clear. Nigeria for instance, jump started Agricultural Transformation Agenda (ATA). Its background, context and application were basically driven by huge and ambitious strategies of the government that established it not in conformity with initiatives of ECOWAP to promote Agricultural products market stability and regional integration of ECOWAS.  The practice where countries in West Africa are implementing un-coordinated political programs and projects in the Agricultural sector will definitely not argue well for the attainment of 2025 goal.

Youth and Women. Along these lines, Zero Hunger Initiative has been initiated at Regional Level. But what stake does it have at country at least political will and commitment of the Ministers of Agriculture and Rural or Head of States and Government. To attain ECOWAP objectives and the goals of Zero Hunger Initiative Project, more of Youth engagements and women in Agriculture empowerment packages and strategies need to be evolved and made to work.

What will be the role and place of the non-state actors /civil society organizations (level of representation and participation in the decisions) in the official enactments of the implementation of ECOWAP, agricultural policies and NFS in general both at national and regional level?

In 2003, Food and Agricultural Organization (FAO) of the United Nations, IFAD and other Rome Based Agencies (RBA) founded the International Alliance Against Hunger (IAAH) which was later changed to Alliance Against Hunger and Malnutrition (AAHM) in 2010 following an international workshop of countries in FAO held in June 2010 in Rome Headquarters.

Over a decade now, the Alliance is known in West Africa as (Platform Alliance Against Hunger and Malnutrition ) a named in adopted in Accra, November, 2013. The Alliance has been established with firm activities and actions at country levels of the ECOWAS Region. It has coordination in respective member countries with strong national platforms recognized by FAO country office and other regional and country level international organizations capable of providing the role and representation expected from Non State Actors (NSAs) in the implementation of ECOWAP. The Alliance was a key ally in driving homes messages of campaign of the International Year of Family Farming 2014 now +10, the 7th FAO West Africa Multidisciplinary and Management Teams meeting held June, 2014.

Which multi-actors and multi-sector platform should be used to facilitate dialogue and negotiations on policies, programs and investments, accountability, etc.?

1.       PLATFORM ALLIANCE AGAINST HUNGER AND MALNUTRITION (PAAHM),National Alliances Against Hunger and Malnutrition (NAAHMs)

2.       ROPPA

 

Raymond Enoch
NAAHM Nigeria

Cher Modérateur,

Quelle gouvernance régionale effective et efficiente pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition en Afrique de l’Ouest?

Un moyen efficace pour renforcer la gouvernance en matière d’agriculture, de sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique occidentale est de consacrer, dans la charte de la CEDEAO, des engagements à l’échelle nationale dans le domaine de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, quels que soient les changements gouvernementaux (chefs de gouvernement), conformes aux initiatives et programmes agricoles régionaux, hormis certaines initiatives spécifiques répondant à des désirs et besoins spéciaux à l’échelle du pays. Le professionnalisme et l’expertise peuvent donc être évalués et mesurés en termes de priorités et de besoins. Certes, à l’échelon international et selon les partenariats et les collaborations, y compris les relations bilatérales, certaines activités sont ciblées sur les pays, alors qu’il serait bon de se centrer sur les actions régionales afin d’assurer la coordination et la cohérence.

Des précisions doivent être apportées  sur certains projets spécifiques à l’échelle des pays et de la CEDEAO en ce qui concerne les  Plans nationaux d'investissement agricole (PNIA). Le Nigéria a, par exemple, lancé l’Agenda de transformation agricole (ATA). La genèse, le contexte et l’application de cet Agenda ont essentiellement été déterminés par les stratégies vastes et ambitieuses du gouvernement qui l’a mis sur pied sans tenir compte des initiatives de l’ECOWAP pour promouvoir la stabilité du marché des produits agricoles et de l’intégration régionale de la CEDEAO.  La pratique de la mise en œuvre, dans les pays d’Afrique occidentale, de programmes politiques et de projets non coordonnés dans le secteur agricole, ne va certainement pas contribuer à la réalisation de l’objectif fixé pour 2025

Jeunes et Femmes C’est dans ce sens que l’initiative Faim zéro a été amorcée à l’échelle régionale. Mais quel sera son rôle à l’échelle des pays à moins que n’interviennent la volonté politique et l’engagement des ministres de l’agriculture ou des chefs d’État et de gouvernement ? Pour atteindre les objectifs de l’ECOWAP et du projet de l’initiative faim zéro il est indispensable de perfectionner et de faire fonctionner davantage d’engagements vis-à-vis des jeunes et de stratégies d’autonomisation des femmes dans le domaine agricole.

Quel rôle et quelle place pour les OSC/acteurs non étatiques (niveau de représentation et participation aux décisions) dans le dispositif institutionnel de mise en œuvre de l’ECOWAP et des politiques agricoles et de SAN en général tant au niveau national que régional?

En 2003, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’IFAD et d’autres institutions basées à Rome ont créé l’Alliance internationale contre la faim (IAAH) qui a ensuite été rebaptisée Alliance contre la faim et la malnutrition en 2010, à l’issue d’un atelier international qui a réuni les pays au siège de la FAO à Rome en juin 2010.

Depuis plus d´’une décennie, l’Alliance est connue en Afrique occidentale comme Plateforme de  l’Alliance contre la faim  et la malnutrition, dénomination adoptée à Accra, en novembre 2013. L’Alliance a été mise en place moyennant des activités et des mesures énergiques à l’échelle des pays de la région de la CEDEAO. Elle a établi des liens de coordination dans les différents pays membres avec de solides plates-formes nationales reconnues par le bureau national de la FAO et d’autres organisations internationales à l’échelle régionale et des pays pouvant assumer le rôle et la représentation attendue des acteurs non étatiques dans la mise en œuvre de la politique agricole de la CEDEAO (ECOWAP). L’Alliance a été un partenaire fondamental pour véhiculer les messages de la campagne de l’Année internationale de l’agriculture familiale 2014, à la septième réunion des équipes multidisciplinaires et de gestion d’Afrique de l’Ouest – FAO tenue en juin 2014.

Quelle plateforme multi-acteurs et multi-secteurs pour faciliter le dialogue et les négociations sur les politiques, programmes et investissements, la redevabilité, etc. ?

1.       Plateforme Alliance internationale contre la faim et la malnutrition (PAAHM), Nigéria, Alliances nationales contre la faim et la malnutrition (NAAHM)

2.       ROPPA

Raymond Enoch
NAAHM Nigéria