Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Re: Comment pouvons-nous protéger les pollinisateurs et souligner leur importance dans les pratiques environnementales et agricoles ?

Emile Houngbo
Emile HoungboNational University of Agriculture (UNA)Benin

English translation below

L'agriculture, l'urbanisation et les activités industrielles, lorsqu'elles ne respectent pas certains principes écologiques,  sont parmi les plus importants perturbateurs de la vie des pollinisateurs. L'important est donc de promouvoir une agriculture écologique (agroécologie) qui permet de produire sans trop désorganiser le fonctionnement des écosystèmes dont les pollinisateurs sont un élément indissociable. En particulier, les activités agricoles doivent être menées de manière à moins réduire la biodiversité. Les associations de cultures et l'agroforesterie sont par exemple des techniques agroécologiques favorables à la protection des pollinisateurs. Surtout, une attention particultière doit être accordée aux plantes qui donnent beaucoup de fleurs, surtout les plantes de la familles des asteracées et les légumineuses. J'ai particulièrement remarqué une corrélation entre l'activité des pollinisateurs et l'existence de Tridax procumbens dans un milieu donné. Tridax procumbens est une herbe (encore sauvage) qui accueille beaucoup d'abeilles, même s'il ne couvre pas une grande superficie. Il serait donc bon de veiller à entretenir cette herbe partout où elle pousse bien. Il faut lui créer des conditions pour son développement massif, notamment par l'arrosage, l'amendement du sol. L'usage des pesticides chimiques de synthèse, la destruction du couvert végétal et l'émission abondance de gaz toxiques ou à effet de serre sont des actes destructeurs des pollinisateurs.D'où, l'intérêt de privilégier les pesticides biologiques, tels que l'extrait aqueux des feuilles de Hyptis suaveolens, l'huile des graines de neem, etc; pour lutter contre les maladies et ravageurs des cultures.    

Agriculture, urbanization and industrial activities, when they do not respect certain ecological principles, are among the worst disrupters of the pollinators' life.  The important thing is to promote an ecological agriculture (agro-ecology) which allows for production without jeopardizing the functioning of eco-systems of which pollinators are an intrinsic element. In particular, agricultural activities must be pursued so as to have least effect on biodiversity. The crop raising and agro-forestry associations are examples of agro-ecological techniques favorable to the protection of pollinators.  Above all, particular attention must be paid to plants that provide many flowers, in particular to the plants of the asteraceae [sunflowers] and pulses. I have noticed particularly a relationship between the activity of pollinators and the presence of Tridax procumbens in a given area. Tridax procumbens is a plant (still wild) which attracts many bees, even if it does not occupy a large surface. It would, therefore, be worth ensuring the presence of this plant wherever it can grow well. Conditions for its widespread development should be created, principally by irrigation and soil improvement. The use of synthetic chemical pesticides, the destruction of vegetal cover and the emission of toxic or greenhouse gases are acts destructive of pollinators. Hence the interest in promoting the use of biological pesticides, such as the aqueous extract of the leaves of Hyptis suaveolens, the oil of neem seed [azadirachta indica], etc.; to fight against diseases and pests in crops.