Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Re: Éradiquer l'extrême pauvreté: quel rôle pour l’agriculture?

Emile Houngbo
Emile HoungboNational University of Agriculture (UNA)Benin

English translation below

D'abord, il faut reconnaître que l'agriculture est secteur stratégique dans tout le monde entier, quel que soit le pays. Même en théorie, les agro-centristes (Kuznets, Ojala, ...) et les industrio-centristes (List, Kautsky, ...) lui accordent tous une importance incontournable, sauf qu'elle est le secteur moteur dans un cas, et le secteur mû dans l'autre. La transition agricole est fortement corrélée à la croissance économique d'ensemble dans tous les pays du monde. En rapport avec son importance dans l'économie et la population active, la Banque Mondiale a distingué depuis 2007 trois catégories de pays dans le monde: les pays à vocation agricole (Bénin, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Mali, Kenya, ...) où l'agriculture occupe la plus grande partie des pauvres, les pays en mutation (Maroc, Chine, Inde, indonésie, ...) et les pays urbanisés (Amérique latine, Asie centrale ...). La dynamisation de l'agriculture en général et surtout le développement de l'agriculture écologique (agriculture durable) en particulier s'avère fortement plus indiquée pour induire une croissance pro-pauvre et réduire significativement l'extrême pauvreté dans les pays à vocation agricole. Ce n'est pas le cas dans les pays urbanisés où la pauvreté est essentiellement un phénomène urbain. 

***

Firstly, we must recognize that agriculture is a strategic sector everywhere in the world, irrespective of the country. Even in theory, the agro-centrists (Kuznets, Ojala, ...) and the industry-centrists (List, Kautsky, ...) attribute outstanding importance to it, except that it is the driving sector on the one hand and the reacting sector, on the other. Agricultural transition is strongly linked to economic growth in all countries in the world. With respect to its significance to the economy and the working population, after 2007 the World Bank has singled out three categories of countries: the agricultural countries (Benin, Ivory Coast, Ghana, Nigeria, Mali, Kenya ...) where agriculture employs most of the poor population; the transitional countries (Morocco, China, India, Indonesia ...) and the urbanized countries (Latin America, Central Asia...). The revitalization of agriculture in general and the development of ecological agriculture in particular (sustainable agriculture) has proven to be very clearly identified as leading to growth in favor of the poor and to a significant reduction of extreme poverty in the agricultural countries. This is not the case in urbanized countries where poverty is essentially an urban phenomenon.