Forum global sur la sécurité alimentaire et la nutrition • Forum FSN

Discussion
-

Financements innovants pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition

Chers Membres du Forum,

L'important sous-investissement dont souffre l’agriculture dans les pays en développement, ainsi que la diminution de l’aide publique au développement (APD) dans ce secteur peuvent être des obstacles à la sécurité alimentaire d’une  population mondiale croissante.

Pour pallier ces difficultés, le Groupe Pilote sur les financements innovants pour le développement, initiative internationale lancée en 2006, étudie la possibilité de compléter l’APD – sans la remplacer – par des mécanismes de financement innovants (MFI). L’objectif est de garantir des financements stables et pérennes pour le l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition, permettant notamment de mettre sur pied et d’encourager de nouveaux projets. 

À l’occasion de sa 9ème séance plénière, qui a eu lieu à Bamako en juin 2011, le Groupe pilote sur les financements innovants pour le développement (http://leadinggroup.org/rubrique20.html) a conclu que les financements innovants peuvent contribuer à l’augmentation des financements notamment pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Un groupe de travail international pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition a ainsi été mis en place.

Ce groupe a reçu le mandat d’élaborer, avec le soutien d’un Comité d’experts internationaux, un rapport qui sera présenté lors de la 11ème séance plénière du Groupe pilote sur les financements innovants pour le développement en décembre 2012.

La recherche de financements innovants pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition a deux objectifs :

(1) Etendre les taxes de solidarité au développement agricole et à la sécurité alimentaire.
En juillet 2010, dans son rapport sur la taxation des transactions internationales, le Groupe pilote a proposé un prélèvement de 0,005 % sur les transactions financières pouvant lever près de 50 milliards de dollars par an à des fins d’aide au développement. Actuellement, le débat porte sur l’éventuelle taxation de transactions financières pour pallier la crise du crédit. La présente consultation a pour but d’établir des recommandations pour l’utilisation d’une partie des produits de cette taxation au profit de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

(2) Identifier/mettre sur pied des mécanismes pouvant déclencher des investissements privés dans la chaîne de valeur agricole.
Les acteurs privés jouent un rôle prépondérant dans la chaine de valeur agricole. L’utilisation combinée de ressources issues des taxes de solidarité – notamment de la taxe sur les transactions financières ou de devises – et du financement classique de l’APD pourrait donc encourager les banques et autres investisseurs tels que les diasporas à investir dans des petites exploitations ou des petites et moyennes entreprises (PME). Ils contribueraient ainsi au développement des marchés financiers nationaux (comme les marchés des obligations locaux qui réunissent des fonds pour les infrastructures agricoles).

Cette consultation en ligne vise à promouvoir l'échange d'expériences et de points de vue entre un grand nombre d’acteurs dans le domaine de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Vos contributions serviront à la préparation du rapport qui sera présenté lors de la 11ème séance plénière du Groupe pilote sur les financements innovants pour le développement fin 2012.

Le débat sur les mécanismes de financement innovant s’est beaucoup enrichi et fait l’objet de nombreuses publications. Une liste de référence de certaines propositions est fournie dans la Liste commentée.

Questions posées aux membres du FSN :

  1. Quelles sources innovantes (publiques et privées) de financement pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition pourraient être envisagées ? Comme indiqué en annexe, de nouvelles taxes sont régulièrement proposées. Sans exclure les taxes, nous aimerions explorer d’autres sources de financement.
  2. Comment utiliser de manière innovante les fonds générés par les sources innovantes de financement ? Quelles devraient en être les principales cibles ?
  3. Quels outils de financement innovants, originaux et adaptés au contexte, pourraient encourager les investissements privés dans l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition ? Quels en seraient les avantages et inconvénients?
  4. Comment ces mécanismes pourraient-ils être employés dans des domaines innovants de l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition? (par exemple, pratiques d’agriculture novatrices face au changement climatique, expériences issues de la recherche, projets portés par des migrants,...)
  5. Quels sont les acteurs ou parties prenantes clés – aux différents niveaux – pour  mobiliser et mettre en œuvre lesdits instruments? Quels seraient leurs rôles et interactions?

N’hésitez pas à nous communiquer toute documentation ou publication intéressante pour nourrir la réflexion sur ce sujet.

Nous vous remercions par avance pour votre temps et vos contributions grâce auxquelles nous serons en mesure d’affiner l'identification et le travail de prospective liés aux enjeux des financements innovants pour l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition.

Nous espérons que cette discussion favorisera l’échange de connaissances et la communication et qu’elle nous permettra de bénéficier de vos expériences sur les mécanismes de financement innovants et leur utilisation pertinente pour renforcer le financement de l’agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition.

Maurizio Malogioglio
Marie-Caroline Dodé
Géraldine Tardivel

 

* Cliquez sur le nom pour lire tous les commentaires mis en ligne par le membre et le contacter directement

Pages