Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Forum global sur la sécurité alimentaire et la nutrition • Forum FSN

Discussion
-

Tirer parti des bénéfices des services écosystémiques pour une intensification écologique efficace de l'agriculture

Les prochaines décennies verront une augmentation rapide de la demande de produits agricoles. Il faut répondre à cette demande croissante par l'intensification (produire plus sur la même surface de terre) car il existe peu de latitude pour une augmentation des surfaces agricoles. L'intensification écologique – l'optimisation de tous les services écosystémiques[1] d'approvisionnement, de régulation et de soutien dans le processus productif agricole – a été proposée comme une solution prometteuse[2].

Dans de nombreuses régions d'Europe, la productivité agricole est l'une des plus élevée au monde mais dépend de niveaux élevés d'intrants externes non soutenables. Le défi de l'intensification écologique est de réduire la dépendance aux intrants externes tout en maintenant les hauts niveaux de productivité en rétablissant des services écosystémiques souterrains et aériens. Dans d'autres zones d'Europe, où la productivité est moins élevée, le défi consistera à améliorer la productivité en optimisant les services écosystémiques plutôt qu'en augmentant les intrants agricoles.

Le projet LIBERATION vise à fournir les connaissances pour l'intensification écologique et démontrer le concept dans des types de paysages agricoles représentatifs (gérer extensivement / intensivement, avec différents niveaux d'habitats semi-naturels) dans sept pays d'Europe[3]. En utilisant des séries de données d'études passées et en cours à l'échelle européenne, nous allons d'abord identifier les relations générales entre la configuration des habitats semi-naturels, la gestion des exploitations agricoles et la biodiversité dans un éventail de paysages européens et de systèmes agricoles. Avec une approche de modélisation, l'objectif de la recherche menée à travers LIBERATION est de déterminer les relations entre la biodiversité, la délivrance de services écosystémiques multiples et le rendement agricole.

Le but principal de la discussion est de diffuser les résultats et promouvoir une discussion sur la connaissance émergente issue de la recherche sur l'intensification écologique. Les commentaires seront inclus dans un résumé final qui sera partagé avec les partenaires du projet – 10 institutions de recherche[4] en Europe – et compris dans le rapport de projet final présenté à l'Union Européenne en 2017. L'impact attendu est d'informer le public général et d'influencer les processus politiques pertinents à divers niveaux. La cible principale sera l'UE, étant donnés les objectifs et le cadre géographique du projet ; néanmoins, l'objectif de diffusion des mesures d'amélioration de l'intensification écologiques dans différents paysages agricoles sera certainement pertinent pour des acteurs au sein et en dehors de l'UE.

En fonction de vos opinions et votre expérience, nous aimerions que des acteurs intéressés répondent à tout ou partie des trois questions suivantes :

  1. D'après votre expérience, comment l'efficacité et la rentabilité des interventions de champs et paysages peuvent-elles être maximisées ?
  2. Comment des mesures politiques – à tout niveau – peuvent-elles être conçues pour capter les liens entre la gestion des champs et paysages et la promotion des services écosystémiques ? D'après votre expérience, avez-vous des exemples de telles politiques ?
  3. D'après votre connaissance et expérience, les agriculteurs européens connaissent-ils l'importance des services écosystémiques pour la production agricole ? Avez-vous des exemples et/ou suggestions de bonnes pratiques pour des activités de diffusion afin de promouvoir les services écosystémiques et l'intensification écologique ?

Nous vous remercions par avance de votre participation et vos contributions ç cette discussion. Vos contributions constitueront une aide importante pour notre équipe à la FAO et pour les institutions de recherche impliquées dans le projet LIBERATION, afin de renforcer et diffuser plus avant les preuves soutenant que les services écosystémiques sont la clé de l'agriculture durable dans le futur.

Danielle Nierenberg (Food Tank – The Food Think Tank)

Artur Getz Escudero (Université de Cardiff/FAO) 


[1] Les services écosystémiques sont « les bénéfices que les personnes tirent des écosystèmes » et incluent « des services d'approvisionnement comme l'alimentation, l'eau, le bois et les fibres ; des services de régulation qui affectent le climat, les inondations, les maladies, les déchets et la qualité de l'eau ; des services culturels qui apportent des bénéfices récréatifs, esthétiques et spirituels ; et des services de soutien comme la formation des sols, la photosynthèse, le cycle des nutriments ».

(Millennium Ecosystem Assessment, 2005. Ecosystems and Human Well-being: Synthesis. Island Press, Washington, DC. Disponible sur : http://www.millenniumassessment.org/documents/document.356.aspx.pdf )

[2] Bommarco, R., Kleijn, D., Potts, S.G. 2012. Ecological intensification: harnessing ecosystem services for food security. Trends in Ecology and Evolution. http://dx.doi.org/10.1016/j.tree.2012.10.012

[3] Italie, Hongrie, Suède, Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni.

[4] Université de Wageningue, NIOO-KNAW, Université de Reading, Université de Lund, Université suédoise des sciences agricoles, Université de Wurtzbourg, Université de Bayreuth, Centre pour la recherche écologique – Académie hongroise des sciences, Université de Padoue, Université des sciences de la vie de Poznań.

 

* Cliquez sur le nom pour lire tous les commentaires mis en ligne par le membre et le contacter directement

Pages