Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Forum global sur la sécurité alimentaire et la nutrition • Forum FSN

la Consultation
-

Améliorer les rapports sur les forêts primaires

L’Évaluation des ressources forestières mondiales (FRA) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vise à fournir des informations fondamentales pour faciliter la compréhension de l'étendue des ressources forestières, leur état, leur gestion et leurs usages.  Les données recueillies dans le cadre du processus d'établissement de rapports des FRA sont utilisées pour rendre compte des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs convenus sur le plan mondial et pour éclairer les politiques et les décisions des gouvernements, de la société civile et du secteur privé. Les concepts, les définitions et les méthodes élaborés pour la FRA ont donc une large influence au-delà du processus lui-même et doivent par conséquent être élaborés avec soin afin de garantir leur mise en œuvre cohérente par le plus grand nombre d'acteurs possible. Cette consultation en ligne contribue à l'amélioration des orientations et des méthodes de notification d'informations mondiales comparables sur les zones de forêts primaires et leur évolution. 

Pour ce faire, la FRA demande aux pays de faire rapport sur l'étendue de leurs forêts pour plusieurs types de forêts différents. Un de ces types est la « Forêt primaire », définie par la FAO comme une « Forêt naturellement régénérée d’espèces indigènes où aucune trace d’activité humaine n’est clairement visible et où les processus écologiques ne sont pas sensiblement perturbés » ” (Termes et Définitions, FRA 2020). 

Si cette définition de la forêt primaire peut être largement acceptée, il s'est avéré difficile de mesurer de manière cohérente la superficie réelle de forêt primaire dans les différents pays.  Diverses études ont montré que la façon dont les pays appliquent la définition dans leur propre situation varie considérablement, ce qui soulève des questions quant à la comparabilité des données entre les pays et à leur applicabilité pour informer les politiques et les décisions.  Par ailleurs, d'autres études récentes ont suggéré de nouvelles méthodes de calcul de la superficie de forêt primaire qui pourraient être largement applicables dans de nombreux pays. Il est essentiel d'encourager la discussion et le débat sur la définition et la méthodologie opérationnelle relatives à l'évaluation des forêts primaires afin qu'un rapport mondial précis et cohérent puisse évaluer les progrès accomplis dans la réalisation d'objectifs mondiaux tels que la cible 5 de la biodiversité d'Aichi, les cibles et objectifs liés aux forêts du Cadre mondial de la biodiversité pour l'après 2020, l'objectif 15 du développement durable et les objectifs du Plan stratégique des Nations Unies sur les forêts 2017-2030.

C'est pourquoi la FAO a entrepris de réunir les correspondants nationaux et d'autres experts par le biais d'une série d'ateliers visant à améliorer les méthodes opérationnelles de collecte de données et de rapports sur l'étendue des forêts primaires.  Ces ateliers ont pour but de renforcer la cohérence des exigences et des calendriers de collecte de données et d'améliorer la comparabilité des estimations de l'étendue des forêts primaires entre les pays. Les ateliers seront organisés dans le courant de la période 2020-2021 dans différentes régions en fonction des différences écologiques, géographiques, linguistiques et de gestion des forêts primaires. Le premier atelier, consacré au biome boréal, est prévu du 17 au 19 mars 2020 à Ottawa, au Canada. 

Un document d'information (disponible en anglais) est en cours de préparation afin de faciliter les discussions lors de ces ateliers. Il résume la manière dont l'étendue de la forêt primaire a été évaluée jusqu'à présent, indique les nouvelles méthodes qui pourraient fournir des alternatives utiles aux méthodes actuelles et propose des options dont les participants aux ateliers pourront discuter.

Ce document présente:

  1. Un examen et une évaluation des définitions relatives aux forêts primaires;
  2. Une révision de la manière dont la forêt primaire a été signalée dans les évaluations des ressources forestières à ce jour;
  3. Une évaluation des ensembles de données et des méthodes actuellement disponibles pour cartographier les forêts primaires et estimer leur état, leur superficie et leur évolution; et
  4. Les options possibles pour définir, évaluer et rendre compte des forêts primaires à l'avenir.

Dans le cadre de cette consultation électronique, les correspondants nationaux de la FRA, les secrétariats des Conventions de Rio, la société civile et les autres parties prenantes sont invités à commenter le projet de document d’information. Les réactions reçues permettront de préparer la version finale de ce document de référence, laquelle sera présentée lors des ateliers régionaux sur la forêt primaire.

Nous vous invitons à répondre aux questions suivantes:

  1. La définition proposée par la FAO sur la forêt primaire (FAO, 2018) est-elle adaptée à vos objectifs d'évaluation et de rapport au niveau national/régional/mondial? Si ce n'est pas le cas, quels critères souhaitez-vous ajouter/supprimer dans la définition fournie par la FAO?
  2. Ce document de référence omet-il des questions importantes? Dans l'affirmative, veuillez préciser lesquelles.
  3. Quelle est la méthodologie et quelles sont les données que vous utilisez, le cas échéant, pour évaluer la superficie de forêt primaire et son évolution?
  4. Quels seraient les changements méthodologiques nécessaires pour améliorer les rapports sur la superficie de forêt primaire et son évolution aux niveaux national, régional et mondial, en veillant tout particulièrement à améliorer la cohérence entre les pays?
  5. Comment la FAO peut-elle aider les pays à améliorer les rapports établis sur la forêt primaire?
* Cliquez sur le nom pour lire tous les commentaires mis en ligne par le membre et le contacter directement

Pages