Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Forum global sur la sécurité alimentaire et la nutrition • Forum FSN

Re: Youth – feeding the future. Addressing the challenges faced by rural youth aged 15 to 17 in preparing for and accessing decent work

CHEIKH FALL
CHEIKH FALLSenegal

English translation below

CONTRIBUTION DE MR CHEIKH FALL PRESIDENT DU COMITE INTERSYNDICAL DE LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS AU SENEGAL

Question: Sur la base de votre expérience, quels sont les enjeux spécifiques  auxquels  sont confrontés  les jeunes de 15 à 17 ans des zones rurales dans le secteur agricole et activités afférentes?

Les enjeux sont nombreux on peut citer:

1) La compréhension du phénomène
2) La volonté politique de l’ETAT
3) L'organisation des populations de la zone d’intervention en groupes homogènes capables de répondre à la lutte contre ce phénomène
4) Le retrait de la cible (6-16 ans ) et l’insertion à l’école
5) L’alphabétisation de la cible (14-17 ans)n’ayant pas reçu la formation initiale formelle
6) La  préformation et la formation professionnelle dans les métiers de l’agriculture et activités afférentes de la cible (15-17 ans)
7) La formation diplômant ou certifiant
8) L’accès aux marchés ,au financement et à la terre de la cible (17-24 ans)

Question: Comment les politiques et programmes peuvent ils contribuer à relever les enjeux auxquels sont confrontés  les jeunes des zones rurales, de la manière la plus efficaces et économique possible? Veuillez nous communiquer des exemples pertinents et les leçons que vous avez tirés de votre expérience.

Pour relever les défis auxquels sont confrontés les jeunes du monde rural il faut s’appuyer aux politiques de l’ETAT sénégalais dans l’agriculture et les structures financières qui accompagnent les acteurs dans ce secteur.

Le gouvernement du SENEGAL en partenariat avec les organisations des EMPLOYEURS, organise annuellement un forum sur l’emploi des jeunes pour ouvrir des perspectives d’emplois, de débouchés et orienter vers l’obtention d’emplois. Mais cette rencontre intéresse singulièrement les jeunes diplômés habitants résidents en milieu urbain. Pour répondre aux besoins des jeunes en zones rurales de telles initiatives pertinentes doivent être décentralisées.

EXAMPLE  du PAFNA: Projet d’Alphabétisation et de Formation des Jeunes Non Alphabétisés de la région de SAINT LOUIS au Nord du Sénégal

-Le projet avait une participative qui consistait à organiser les populations et les sensibiliser sur la problématique
-Puis un diagnostic participatif a été réalisé sur les besoins des jeunes ciblés à travers un forum inter villageois
-Les besoins ont été recensés et des métiers alternatifs et sous métiers dans l’agriculture  ont été proposés (conducteurs d’engins tracteurs, réparateurs de moto pompe, mécaniciens de tracteurs et d’engins agricoles, soudeurs, compostage…)
-Les cours d’alphabétisation et de formation se sont déroulés pendant 2 ans

Sur les 100 jeunes ciblés de 14 à 17 ans, 30 ont réussi à une formation qualifiante mais n'ont eu d’insertion pour un emploi. De plus la formation n’était pas certificative pour prétendre un emploi dans les sociétés de la place.

Question: Quelles sont les principales contraintes de capacités que vous rencontrez ou que votre institution rencontre pour concevoir, mettre en œuvre évaluer les politiques et programmes destinés à résoudre les problèmes qui touchent les jeunes de moins de 18 ans? Quelles lacunes en matière de données en ce qui concerne les problèmes  les plus fréquents qui touchent à l’emploi et des moyens d’existence des jeunes des zones rurales?

  1. L’une des  contraintes majeures est la connaissance qualitative et quantitative du phénomène dans la zone d’intervention. Pour ce faire il faut nécessairement une cartographie du phénomène dans la zone ciblée.
  2. L’absence de collaboration initiale et de partenariat avec les entreprises et sociétés  locales pour déterminer l’offre et la demande en matière d’emplois. Pour ce faire les  sociétés et entreprises locales doivent élaborer une politique annuelle de recrutement pour créer l’émulation.
  3. La durée d’un projet (2 à 3 ans).L’intervention doit être sous forme de programme pour une durée d’intervention capable d’installer des changements de comportement durables.
  4. Le rôle de l’ETAT doit être souple pour jouer un rôle de supervision et d’orientation dans le but d’une bonne adéquation des résultats de l’intervention avec les politiques nationaux et internationaux.
  5. Harmoniser les systèmes d’évaluation  en adoptant le GAAR (gestion des activités axée sur les résultats).

Question: Comment améliorer l’éducation et la formation professionnelle dans les zones rurales de façon à aider les adolescents et les jeunes des zones rurales à participer de façon productive aux activités agricoles et afférentes? Quelles sont les compétences et soutien dont ils ont besoin? Comment se produit la transition entre  l’école et le travail pour les jeunes de 15 à 17 ans des zones rurales et quels sont les meilleurs moyens de soutenir les jeunes des zones rurales au cours de cette transition?

  1. Mettre en place un curriculum de formation / apprentissage en collaboration avec le Ministère de la formation professionnelle, le Ministère de l’éducation nationale et le Ministère de l’enseignement supérieur.
  2. Mettre en place un centre de formation des métiers  ou redynamiser ou réorienter les centres existants.
  3. Faire de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) une réalité pour prendre en charge la sensibilisation en matière de santé et renforcer les moyens des centres de formation et l’environnement dans les zones d’intervention.
  4. Elaborer des référentiels de métiers (exemples : référentiel des métiers en arboriculture fruitière, en aviculture bio, compostage, en pépiniériste…).
  5. Systématiser l’approche par les compétences (APC) comme méthode pédagogique d’enseignement/apprentissage avec une certification en fin de cycles de formation.
  6. Capaciter les jeunes (15 -24 ans) sur l’employabilité avec comme support pédagogique le manuel de l’OIT et l’OIM. 
  7. Appuyer les familles des jeunes ciblés en AGR (Activités Génératrices de Revenus).

Question: Quelles sont les approches les plus efficaces pour surmonter les difficultés additionnelles que les jeunes de moins de 18 ans des zones rurales rencontrent pour avoir accès à des emplois décents y compris les emplois verts  (décents) ou pour lancer leurs propres entreprises?

Il faut:

  1. Une approche participative intégrée et holistique pour une telle intervention à la fois multidimensionnelle et multisectorielle.
  2. Mettre en place un comité intersectoriel dynamique et fonctionnel et un dispositif de suivi /évaluation de la mise en œuvre.
  3. Intégrer de manière précoce les jeunes (16-18 ans) dans les organisations de producteurs afin de maîtriser le processus de financement, d’accès et d’exploitation du marché.
  4. Créer des activités à haute intensité de main d’œuvre dans les zones d’intervention (exploitation du jujubier GOLA, arboriculture fruitière, pâturages marchands, élevage intensif de bovins ovins et caprins….).

Question: Based on your experience, what are the specific challenges rural youth aged 15-17 face (different from those over 18) in making a (current or future) living in agriculture and related activities?

The issues are many, one could name:

  1) understanding of the phenomenon; 2) the political will of the State; 3) the organization of the population of areas of intervention in homogeneous groups able to respond to the fight against this phenomenon; 4) the withdrawal of the target group (6-16 years old) and their placement in schools; 5) literacy of the target group (14-17 years old) that have not received initial formal training; 6) pre-training and professional training in the skills of agriculture and related activities of the target age (15-17 years old); 7) diploma or certificate training; 8) access to markets, financing and land of the target group (17-24 years old).

Question:  How can policies and programmes overcome the challenges faced by rural youth in a cost-effective manner? If they target older youth, how could we apply them to support those under 18?  Please share relevant examples and lessons from your experience.

To overcome the challenges faced by rural youth it is necessary to rely on the agricultural policies of the Senegalese State and on the financing structures which are introduced by the actors in this sector.

The government of Senegal in partnership with employers’ organizations arranges every year a forum on employment for the youth, to open up their views on employment, on opportunities and guide them towards getting work. But this meeting is only of interest to the youth with diplomas living in urban areas. To answer to the needs of rural youth such relevant initiatives must be decentralized.

EXAMPLE of PAFNA: Projet d’Alphabétisation et de Formation des Jeunes Non Alphabétisés [Literacy and training program of young people without literacy skills] in the SAINT LOUIS region in the North of Senegal.

- The project had a participative role which consisted in organizing the population and making them aware of the problems.

- Then a participative diagnosis was carried out regarding the needs of the target youth through a forum between the villages.

- The needs were inventoried and alternative skills and sub-skills in agriculture were proposed (tractor drivers, pump maintenance engineers, mechanics for tractors and farm machinery, welders, composting ...)

- The literacy and training courses took place over 2 years

Out of the 100 youth targeted between 14-17 years old, 30 of them successfully completed qualifying training but did not find work. Furthermore, the training did not lead to certification for gaining a job in local companies.

Question: What are the most binding capacity constraints that you or your institution/organization encounter when designing, implementing and evaluating policies and programmes aiming to address the issues affecting rural youth under the age of 18?  What are the data gaps regarding the challenges affecting rural youth employment and livelihoods that you periodically encounter?  

  1. One of the major constraints is the qualitative and quantitative understanding of the phenomenon in the area of intervention. To resolve it, a mapping of the phenomenon in the target area is required.
  2. The absence of initial collaboration and partnership with local enterprises and companies to determine the supply and demand in terms of jobs. To achieve this, the local societies and enterprises should draw up an annual recruitment policy to create competition.
    1. The duration of a project (2-3 years).  The intervention should be in the form of a program for an intervention of sufficient duration, to create long lasting behavioral changes.
  3. The role of the State should be flexible in order to play a supervisory and guiding role with the aim of a good adaptation of the results of intervention to national and international policies.
  4. Harmonize the assessment systems by adopting a results-based management of activities.

Question:  How can education and vocational training in rural areas be improved to support rural adolescents and youth to productively engage in agriculture or related activities?  What are the skills and support they need?  What does the school-to-work transition for rural youth aged 15-17 look like and what works to effectively support rural youth during this transition?

  1. Establish a curriculum for training /apprenticeship in collaboration with the Ministry of professional training and the Ministry of national education and the Ministry of higher education
  2. Establish a technical skills training center or reinvigorate or re orientate the existing centers
  3. Make corporate social responsibility a reality to take charge of awareness dissemination in  matters of health and to reinforce the resources of the centers for training and the environment in the  areas of intervention
  4. Devise trades databases (example: trades references on fruit arboculture, aviculture, bio-composting, seedlings ...)
  5. Systematize the competences approach as the teaching method for instruction/apprenticeship with a certificate at the end of the training cycle
  6. Give youth (15-24 years old) training on employability using as a teaching aid the ILO and the IOM  manual
  7. Support the families of the targeted youth with income generating activities

Question: What approaches are most effective in overcoming the additional challenges rural youth under the age of 18 face in accessing decent jobs, including (decent) green jobs (e.g. skills mismatch, health and safety conditions, discrimination, exclusion) or becoming entrepreneurs (e.g. barriers in access to finance, producers organizations and markets)?

This needs:

  1. A participative integrated and holistic approach for such a multidimensional and at the same time multi-sectorial intervention
  2. Set up a dynamic and functional inter-sectorial committee and an apparatus for follow-up/assessment of the implementation.
  3. Integrate the youth (16-18) early  into the producers organizations so that they know about the processes of financing, access and exploitation of the market
  4. Create labor intensive activities in areas of intervention (jujube cultivation, fruit arboriculture, commercial pasturage, intensive breeding of sheep and goats, ...)