Police:

Contactez-nous:

05.05.2010 - 04.07.2010

Comment les populations rurales pauvres gagnent-elles leur vie? Implications pour les politiques relatives à la pauvreté et à la sécurité alimentaire

Chers membres du Forum,

Nous faisons partie de l’équipe du projet « Rural Income Generating Activities » (RIGA) de la Division de l’économie du développement agricole de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
Le projet RIGA s’appuie sur des données d’enquêtes auprès des ménages pour évaluer l’importance comparée et la nature des activités génératrices de revenus dans le but d’éclairer la prise de décision des responsables de l’élaboration des politiques et des programmes de développement rural et agricole. Il a pour but d’aider la communauté du développement à utiliser des faits empiriques pour produire des généralisations sur l’économie rurale, ainsi qu’à identifier des instruments de politique promouvant des activités rurales non agricoles parallèlement à l'agriculture afin de lutter contre la pauvreté dans les campagnes.
Certains de ses résultats révèlent que les sources de revenus agricoles comptent parmi les moyens d’existence essentiels des populations rurales et que la diversification (et non la spécialisation) est la norme (voir les chiffres de référence à l'adresse www.fao.org/es/esa/riga/french/forum_fr.htm). Bien que tous les ménages, riches comme pauvres, diversifient leurs sources de revenus, il s’avère que les plus aisés dépendent fortement de revenus non agricoles, à l’inverse des plus défavorisés, pour lesquels les revenus agricoles demeurent primordiaux. Ces résultats peuvent fournir aux responsables de l’élaboration des politiques des pistes de promotion du développement rural. L’accès à des biens précieux, tels que les terres, l’éducation et les infrastructures, (de même que leur accumulation) peut subir l’influence des politiques gouvernementales. Les biens qu’un gouvernement doit promouvoir compte tenu de ses ressources limitées constituent un point essentiel à prendre en compte. Se centrer sur un axe de développement rural unique peut s’avérer une erreur, car cela risque de ne promouvoir qu’une seule source de revenus pour les ménages ruraux au lieu de diversifier les possibilités. On peut en conclure qu’il conviendrait plutôt d'investir dans plusieurs biens, à choisir en fonction du niveau de développement du pays et des conditions locales.
Dans ce contexte, nous invitons les membres du Forum a exprimer leur point de vue sur ce qui suit :
1) Dans votre environnement professionnel, observez-vous une dualité des stratégies de diversification, caractérisée par la diversification de certains ménages dans des activités à faible risque et faible rendement et par la diversification d’autres ménages dans des activités visant la croissance et la sortie la pauvreté ?
a) Ces types de ménages sont-ils différents et en quoi ?
b) Pouvez-vous fournir des exemples/expériences de politiques, de programmes ou de projets qui ont réussi à promouvoir la diversification comme stratégie de croissance et expliquer comment ils fonctionnent ?
2) Quels effets des crises des prix alimentaires et financières avez-vous observés sur les différents types de ménages ruraux, en fonction des biens qu’ils détiennent et de leurs stratégies de revenus ? En termes de sécurité alimentaire et de bien-être, les ménages ruraux dont les moyens d’existence dépendent principalement de l’agriculture se portent-ils mieux ou plus mal que ceux qui se sont diversifiés dans d’autres activités que l’agriculture ? Pourquoi ?
La discussion qui, nous l’espérons, se développera autour des réponses aux questions ci-dessus, non seulement apportera une validation informelle à nos travaux, mais aussi orientera et nourrira les activités analytiques du projet RIGA. Nous remercions vivement à l'avance les membres du Forum pour leur temps et leurs contributions. Nous sommes convaincus que les échanges seront intéressants et riches d’enseignement.

Alberto Zezza, Katia Covarrubias, Ana Paula de la O, Carly Petracco et Luca Tasciotti
Équipe du projet RIGA
Rome, Italie

Cette discussion est fermée. Contactez fsn-moderator@fao.org pour tous renseignements.