Police:

Contactez-nous:

Permettre aux coopératives rurales et aux organisations de producteurs de devenir des entreprises durables

Chers Membres du Forum,

Les coopératives rurales et les organisations de producteurs jouent un rôle crucial pour éradiquer faim et la pauvreté, promouvoir l’harmonie sociale et parvenir à une croissance économique plus équitable.

Dans le contexte de l’Année internationale des coopératives 2012, la FAO, en étroite collaboration avec le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), se fait le chef de file de la promotion des coopératives agricoles. Les Agences basées à Rome (FAO, FIDA et PAM), ont pour but de renforcer les capacité des coopératives rurales et des organisations de producteurs à être des groupes autonomes où le pouvoir démocratique est exercé par les membres, et d’encourager les gouvernements à mettre au point des politiques favorables, des cadres juridiques et des processus participatifs dans lesquels elles pourraient se développer et devenir des entreprises solides, soucieuses de l’égalité de genre et performantes.

Étant donné l’intérêt porté aux coopératives et aux organisations rurales, « Les coopératives agricoles nourrissent le monde » est la dénomination du thème officiel de la Journée mondiale de l’alimentation 2012, pour souligner le rôle des coopératives dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et leur contribution à l’éradication de la faim.

L’une des faiblesses de nombreuses coopératives promues par des agents externes étant leur dépendance excessive du soutien des gouvernements ou des donateurs, l’objectif de cette discussion en ligne sera de partager des expériences et d’identifier les facteurs externes idéaux sur le plan commercial, juridique, politique, etc. permettant à ces organisations associatives de se transformer en entreprises commerciales plus autonomes et viables.

Aux fins de cette discussion en ligne de trois semaines, les participants sont invités à aborder les dimensions énumérées ci-dessous, les enrichir et débattre sur celles-ci:

  1. Environnement commercial: Incitations économiques et conditions commerciales propices au développement de coopératives et d’autres organisations de producteurs plus autonomes, viables et efficaces, y compris les incitations à l’investissement dans des processus de production agricole durables du point de vue de l’environnement et l’accès aux marchés local, national et international, etc.
  2. Cadre juridique: Législation juridique, judiciaire, tributaire et administrative qui facilite et/ou encourage la formation de coopératives et d’autres organisations de producteurs plus autonomes.
  3. Introduction de systèmes d’information qui permettent d’évaluer plus efficacement les avantages économiques et sociaux directs et indirects des coopératives et d’autres organisations de producteurs à différents niveaux (membre, communauté et pays).
  4. Politique: Politiques qui promeuvent et soutiennent les organisations de producteurs (telles que les incitations fiscales et de crédit au profit des investissements pour la transformation à petite échelle réalisés par les coopératives et le financement fourni à d’autres organisations de producteurs pour la formation ou le renforcement des capacités, les incitations visant à faciliter l’accès au crédit au profit des coopératives).
  5. Processus consultatifs et participatifs: Mécanismes ou espaces consultatifs en place pour le dialogue entre le gouvernement et les coopératives assurant un rôle actif et la participation à la formulation des politiques concernant les petits agriculteurs et leurs organisations.
  6. Développement des capacités et programmes d’information: Ensemble des programmes de formation, d’information, de  communication et de vulgarisation spécialement conçus pour différentes formes d’organisation des actions conjointes d’entraide, tant informelles que formelles.
  7. Normes culturelles et règles coutumières: Les caractéristiques socioculturelles peuvent faciliter ou entraver le développement des coopératives et d’autres organisations de producteurs (telles que les difficultés rencontrées par les femmes pour se réunir et participer à des coopératives, les normes interdisant le droit d’association).

Les résultats des discussions en ligne permettront d’alimenter les débats à l’échelon mondial, régional et national, ainsi que les actions en matière de politique et le futur Plan d’action de l’Année internationale des coopératives 2012 sous le thème « Les coopératives, des entreprises pour un monde meilleur ». 

Aux fins de la présente discussion, nous utilisons le terme « coopératives rurales » pour couvrir l’agriculture, les pêches et la foresterie et faisons référence aux sept principes coopératifs, adoptés par l’Alliance coopérative internationale en 1995, à savoir: 1. Adhésion volontaire et ouverte à tous; 2. Pouvoir démocratique exercé par les membres; 3. Participation économique des membres; 4. Autonomie et indépendance; 5. Éducation, formation et information; 6. Coopération entre les coopératives; 7. Engagement envers la communauté.

Quelques mots sur nous: nous travaillons tous deux sur des questions directement liées aux coopératives et aux organisations rurales. John Rouse est l’ancien responsable du Groupe des coopératives et des organisations rurales de la FAO et Janos Juhasz est l’ancien Fonctionnaire chargé des coopératives et des organisations rurales de la FAO, avec une vaste expérience sur le terrain en Europe centrale et de l’Est.

Les échanges seront, nous en sommes convaincus, fort animés et intéressants!

John Rouse et Janos Juhasz

Cette discussion est fermée. Contactez fsn-moderator@fao.org pour tous renseignements.

John Rouse Italy
12.07.2012
John

Hello participants,

Janos and I will do our best to make these discussions on sustainable and self reliant rural cooperatives and producers organizations both lively and useful to all.