Font size:

Contact us:

Consultation du HLPE sur la version V0 du Rapport : Biocarburants et sécurité alimentaire

En octobre 2011, le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) a recommandé de « réexaminer - lorsqu’il y a lieu et si nécessaire – les politiques en matière d’agrocarburants à la lumière d’études impartiales et scientifiques sur les chances à saisir et les défis à relever dans ce domaine du point de vue de la sécurité alimentaire et pour faire en sorte que les agrocarburants puissent être produits là où leur production est viable d'un point de vue économique, environnemental et social ». Dans cet esprit, le CSA a chargé le HLPE de « faire une étude documentaire comparative, fondée sur des données scientifiques, en prenant en considération les travaux issus de la FAO et du Partenariat mondial sur les bioénergies (GBEP), des répercussions positives et négatives des agrocarburants sur la sécurité alimentaire ».

Le rapport final sera  présenté à la séance plénière du CSA en octobre 2013.

Dans le cadre du processus d’élaboration de son rapport, Le Groupe d'experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire et la nutrition (HLPE) sollicite à présent  des avis et des suggestions sur  le projet de rapport (version zéro) VO proposé ci-après. La V0 a été élaborée par l’Équipe de projet, suivant les orientations et sous le contrôle du  Comité directeur du HLPE, sur la base des observations reçues dans le cadre de la consultation électronique sur le périmètre de l’étude.

L'équipe de projet du HLPE mettra à profit  cette consultation électronique pour poursuivre l’élaboration du rapport, qui sera ultérieurement  soumis à révision par des pairs.

Le projet de rapport (V0) vise à présenter, de façon globale, mais accessible et succincte, les thèmes et les domaines prioritaires utiles à l’action des différentes parties prenantes qui forment le CSA.

Afin de poursuivre l’élaboration du rapport, le HLPE sollicite  des réactions et des commentaires sur les aspects principaux suivants de la V0:

1. L'appréciation de la conjoncture politique présentée est-elle adéquate, en particulier son interprétation  sur l’évolution de la signification à donner aux  mandats d’incorporation de biocarburants et aux objectifs de production?

2. L'interprétation des contraintes foncières en matière de terres « disponibles », dans une perspective intégrant la sécurité alimentaire et les émissions de carbone, tient-elle compte de l'ensemble des preuves et arguments scientifiques pertinents?

3. Le projet V0 présente une analyse détaillée et complète du rôle fondamental joué par les biocarburants dans la hausse et la volatilité des prix des denrées alimentaires. Y a-t-il d'autres aspects à prendre en compte?

4. Le projet V0 salue les initiatives qui accordent la priorité aux stratégies générales en matière de bioénergies destinées à l'utilisation locale dans les régions du monde déficitaires en énergie où les gains sociaux potentiels sont importants même pour de petites quantités d'énergie et où l'impact peut être limité sur la concurrence dans l'utilisation des terres. Quels sont les exemples qui illustrent le mieux ces politiques ou ces expériences dans la pratique?

Le projet de rapport (V0) formule une série de propositions de politiques qui découlent de l'analyse présentée dans les différents chapitres. Ces propositions restent très préliminaires et très générales. Ces propositions reflètent-elles de façon adéquate les analyses présentées dans le projet V0 ?

Le rapport souhaite accorder une attention particulière à l'évolution de la conjoncture en termes de mandats/objectifs et de subventions, ainsi qu'à la nécessité de definir des politiques susceptibles de maîtriser le développement des marchés des biocarburants. Des contributions sur ce point seraient très appréciées.

Le HLPE souhaite recevoir des contributions et des preuves qui permettent d'affiner les propositions de politiques, y compris internationales, en ce qui concerne la mise en oeuvre et la garantie d’investissements fonciers responsables.

Le HLPE souhaite surtout élaborer des propositions pouvant servir de guides pratiques pour la formulation de mesures et sera heureux de recevoir toute contribution aidant à étoffer ou à décliner sur un plan pratique les  orientations générales, notamment dans  la section de recommandations de politiques.

Nous vous remercions d’avance pour le temps et le soin que vous voudrez bien consacrer à la lecture et aux commentaires sur cette première version de notre rapport.

L’équipe du HLPE vous remercie d'avance de bien vouloir présenter les informations supplémentaires, références et exemples étayés par des preuves dans un format facilement gérable (par exemple, si vous suggérez une référence, un livre, etc., veuillez en préciser les aspects principaux en 5 à 10 lignes).

Vous pouvez envoyer vos commentaires en anglais, français et espagnol. Le projet V0 est disponible en anglais. Nous attendons avec intérêt cette consultation féconde et enrichissante.

L'équipe du projet et le Comité Directeur du HLPE.

This discussion is now closed. Please contact fsn-moderator@fao.org for any further information.

Mr. David Michael Wondu Business & Technology Services, Australia
10.01.2013
David

Good report and relevant to point out that "..FAO´s projection of the need for a 60% increase in food crops and a 70% increase in livestock production by 2050 imply a need for additional cropland and pastureland, even if crop yields continue to grow at high rates and even accounting for a massive increase in the productivity of pasture...".

The report refers to interactions between food security, land ownership, social factors etc. and use of land and water for biofuels and energy markets. These interactions could be developed further in the next Report and clarified to add impact to what they mean. For one thing the interactions can compound the impact of extreme events including those emerging from climate change and extreme climatic events. The next Report would benefit from a separate section on Risk and Risk Management of Food Security and Biofuels.This would ideally examine the risks from a global and country level and describe a framework and principles for improved management of the risks including regulatory risk.

The next Report would also benefit from a separate section on Price Efficiency in the Food, Energy, Biofuels, Water and Farmland Markets. Babcock points to some of the price efficiency issues with US and EU biofuels interventions but more is needed. Can improved price efficiency be achieved in these markets? Just because price efficiency is difficult in these markets does that mean nothing can be done? What are the priorities for making these markets more efficient? What are the risks of letting price efficiency/inefficiency drift?

Mr. Rwakakamba Morrison Agency for Transformation, Uganda
09.01.2013
Rwakakamba

Dear Team,

See my views on specifically - dawn of biofuels and impact on food security in Uganda.

click link - http://farmers-enclave.blogspot.com/2010/05/uganda-national-chamber-of-commerce-and.html

Cheers,

Morrison