Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Discussion
-

Tenir compte de la dimension de genre pour une gestion durable des sols

Les sols constituent une ressource naturelle essentielle et non renouvelable qui fournit des biens et services essentiels aux écosystèmes et à la vie humaine. Ils jouent un rôle fondamental dans la production de produits agricoles, d'aliments pour animaux, de fibres et de combustibles, dans la filtration de l'eau et dans le cycle des nutriments.

L'utilisation insoutenable des terres, les risques naturels et les effets climatiques de plus en plus dévastateurs dégradent les ressources des sols et mettent en danger les moyens de subsistance des populations vulnérables. Trente-trois pour cent des sols du monde sont déjà dégradés et plus de 2,9 milliards de personnes sont touchées par la dégradation des terres, qui entraîne des pénuries alimentaires, la faim et la malnutrition, des conflits liés aux ressources naturelles ou des migrations de détresse qui ont des effets différents pour les femmes et les hommes.

Comme le spécifient les Directives volontaires pour une gestion durable des sols (VGSSM), la gestion durable des sols est une façon de combattre les processus de dégradation des sols, qui assure à la fois le potentiel productif des sols et le maintien de leurs fonctions environnementales à long terme. La bonne utilisation des lignes directrices dépendra de l'action collective de multiples parties prenantes, d'une manière inclusive, soucieuse de l'égalité des sexes et durable.

Il est essentiel de combler l'écart entre les sexes en ce qui concerne l'accès aux ressources et aux services productifs si l'on veut parvenir à un monde sans faim. Les femmes constituent environ 43 pour cent de la main-d'œuvre agricole mondiale et la moitié ou plus dans de nombreux pays africains et asiatiques. Elles représentent également la majorité des agriculteurs dans bon nombre des régions les plus gravement touchées par la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse.

La charge de travail des femmes rurales dépasse celle des hommes et comprend une plus grande proportion de responsabilités ménagères non rémunérées. En dépit de leur rôle crucial dans l'agriculture et la production alimentaire, les femmes ne jouissent souvent que de droits limités sur les terres qu'elles cultivent, ce qui les empêche de contrôler efficacement la dégradation des sols et de les rendre plus fertiles.  Souvent, les femmes ne peuvent pas non plus exercer une influence sur les décisions et les pratiques de gestion des ressources naturelles dans leurs communautés, et elles ont moins accès à l'information, aux services de vulgarisation et à l'éducation que les hommes.

Le but de ce débat est de recueillir les avis d'un large éventail de parties prenantes sur les relations existantes entre l'égalité des sexes, la gestion durable des sols et la sécurité alimentaire. Les informations obtenues dans le cadre de cette consultation alimenteront et contribueront à l'élaboration du « Guide sur le genre et la gestion durable des sols », qui sera élaboré par les Partenariats régionaux pour les sols, le Groupe technique intergouvernemental sur les sols (GTI) et la Division des politiques sociales et des institutions rurales de la FAO, avec la contribution de spécialistes dans ces domaines. 

Ce guide a pour objet de promouvoir l'adoption d'une approche sexospécifique à l'appui d'une gestion durable des sols. Le public cible est composé de diverses parties prenantes telles que les institutions gouvernementales, les organisations non gouvernementales impliquées dans les questions de genre, de terres et de développement rural, les pédologues/experts, les professionnels du sol et des terres, les regroupements de femmes et d'agriculteurs, les chercheurs et les responsables politiques.

Pour vous aider dans ce processus inclusif, nous vous invitons à nous faire part de votre expérience, de vos opinions et de vos commentaires en répondant aux questions suivantes:

  1. Selon vous, quelle est la relation entre l'utilisation, la gestion et la conservation durables des sols (y compris la fertilité et la santé des sols) et l'égalité des sexes?
  2. Quels sont les rôles différenciés pour les femmes, les hommes, les garçons et les filles dans la gestion durable des sols?
  3. Quelles sont les principales contraintes liées au genre, notamment les relations inégales entre hommes et femmes et les normes discriminatoires qui entravent la gestion durable des sols et contribuent à la dégradation des sols? Quelles solutions et approches pratiques pourraient contribuer à résoudre ces difficultés?
  4. Comment la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes peut-elle contribuer à la gestion durable et à la conservation des sols? Quelles sont les interventions prioritaires au niveau des politiques et des projets/domaines? Quels sont les points d'entrée potentiels pour réussir?

Nous vous remercions de vos contributions et de vos idées sur un sujet qui revêt une importance mondiale : La gestion durable des sols et l'égalité des sexes.

Eduardo Mansur
Directeur de la Division des terres et des eaux, FAO

Antonio Correa Do Prado
Directeur de la Division des politiques sociales et des institutions rurales, FAO

Facilitateurs
Ilaria Sisto, Spécialiste du genre et du développement, FAO      
Ronald Vargas, Secrétariat du Partenariat mondial sur les sols, FAO

* Click on the name to read all comments posted by the member and contact him/her directly

Pages