Re: Mainstreaming Food Security into Peacebuilding Processes

Noura Fatchima Djibrilla ACFM Niger, Niger
13.01.2014

Les conflits ne peuvent qu'entrainer l'insécurité alimentaire, d'autant plus que ce sont les bras valides qui doivent produire pour les autres membres de la société qui sont mobilisés pou le front. C'est quand la paix revient seulement que les activités de production et de tout développement reprennent.

Pour nos genres de pays, c'est à dire les PMA, ou dans la majorité des cas, le secteurs primaire constitue entre 70 et 80 pour cent, je pense qu'on doit revoir les 10 pour cent de Maputo, car c'est devenu obsolète, il faut mettre au moins 25 pour cent des budgets nationaux, et même plus dans l'agriculture, pour que le résultat soit probant. De ce fait nous invitons nos dirigeant à investir plus, afin de pouvoir pallier au problème de l'insécurité alimentaire. Intensifier les cultures iriguées, les culture de contre saison, valoriser les point d'eau pour se faire.