Re: How to develop the hydro-agricultural resources in West Africa?

Aliou Bamba facilitateur de la discussion, FAO, Ghana
28.05.2014

Chers tous

Je pense que la question des eaux souterraines est beaucoup plus complexe qu’on le pense. On dit que les informations sur les eaux souterraines existent dans les pays. Je pense que le niveau de détails des informations recherchées demeure faible. A quelle échelle peut on connaitre  les débits moyens et profondeurs des forages couvrant tout le pays? Dans nos  pays, avons-nous les données,  à chaque 2500 m2 du territoire par exemple,  sur le taux de réussite des forages, leur rendement moyen en m3/h  et leur profondeurs moyennes?  Au Mali que je connais bien, j ai vécu de tristes expériences concernant l’exploitation de l’eau souterraine de Kayes à Gao en passant toutes les autres régions du sud.  Et pourtant je suis au courant de l’existence  de la base données SIGMA sur les eaux souterraines au Mali.

En ma qualité de superviseur de projet FAO en Afrique Occidentale, ce n’est qu’ en Gambie, peut etre parce que le pays est petit, que j’ai trouvé le niveau des informations beaucoup intéressant, car à chaque 1000km2 du pays on peut anticiper sur les résultats des forages avec beaucoup de précision. Par exemple sur la base de données d’études hydrogéologiques disponibles on a pu  prévoir dans un projet de développement de périmètres maraichers des débits de 21m3/h avec profondeur de 30 à 35m  sur  différents sites à travers le pays. Ce genre d’informations seraient elles disponibles dans d’autres pays du Sahel ?

Merci à tous

Aliou Bamba
Facilitateur du forum sur ce theme
Consultant en irrigation et gestion des ressources en eau

FAO
Bureau régional RAF

Accra