Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

全球粮食安全与营养论坛 · FSN论坛

Re: Rural migration, agriculture and rural development

ABASS AMINA

English translation below

Je me présente Mme Amina ABASS, Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage/Niger:

Oui la question de la migration rurale constitue un véritable défi dans les questions de sécurité alimentaire, de paix ... surtout dans les pays de l'Afrique subsaharienne. La migration surtout rural impacte négativement sur la quantité/qualité des aliments à produire car les bras valides ou actifs agricoles qui constituent les seules forces productives abandonnent les exploitations agricoles et cela engendre du coût un problème de main d'oeuvre qualifiée. La majorité des exploitations agricoles n'ont pas encore les moyens d’accéder aux nouvelles technologies et deviennent ainsi vulnérables à l'insécurité alimentaire surtout dans ce contexte de changement climatique.

Les exploitations sont laissées aux femmes et aux enfants qui constituent les seuls maîtres des exploitations avec un accès limité aux financements agricoles, aux formations professionnelles, aux structures organisées.....Par ce biais, la majorité des enfants qui sont censés être à l'école se retrouvent dans le travail des enfants et pire encore la majorité d'entre ces enfants exerce une des pires formes de travail d'enfant dans le secteur ou leur santé, sécurité et leur bon développement sont menacés.


I am Mrs. Amina ABASS, Ministry of Agriculture and Livestock/Niger:

Yes, the issue of rural migration is a real challenge in matters of food security, peace... especially in sub-Saharan Africa. Migration, especially rural migration, has a negative impact on the quantity/quality of food to be produced, since the valid or active agricultural labourers who constitute the only productive forces are abandoning farms and this leads to a problem of skilled labour. The majority of farms do not yet have the means to access new technologies and thus become vulnerable to food insecurity, especially in the context of climate change.

The farms are left to women and children who are the sole owners of the farms, with limited access to agricultural finance, vocational training and organised structures... In this way, the majority of children who are supposed to be in school end up in child labour, and even worse, the majority of these children are engaged in one of the worst forms of child labour in the sector, where their health, safety and development are threatened.