FAO et FEM

Un partenariat au service de l’agriculture durable et de l’environnement

GESTION DURABLE DES PAYSAGES DANS LES ZONES ARIDES

Diriger les travaux sur la résilience des systèmes agroécologiques et des forêts dans les zones arides

Les trois-quarts de la surface terrestre libre de glace sont, dans une certaine mesure, dégradés. Le processus de dégradation des terres est particulièrement grave dans les zones arides, où vivent plus de 2 milliards de personnes et dans lesquelles se trouvent 44 pour cent des terres agricoles productives de la planète. À l’échelon mondial, les zones arides fournissent une grande part des céréales cultivées et des animaux d’élevage, ainsi que de nombreux produits des arbres et espèces végétales, et elles sont importantes pour l’agrobiodiversité. Elles représentent plus de 40 pour cent des aires terrestres mondiales et sont importantes aux fins du bon fonctionnement de nombreux services écosystémiques.

Le but du Programme d’impact sur la durabilité des paysages des zones arides est d’éviter, de réduire et d’enrayer la déforestation, la dégradation et la désertification dans les zones arides, au moyen de la gestion durable des paysages de production. Le Programme prévoit la remise en état, la gestion durable et la protection des zones arides afin d’obtenir des avantages environnementaux, économiques et sociaux pour un quart de la population mondiale, qui dépend de la résilience des zones arides pour son alimentation et ses moyens d’existence. Il permettra aussi de soutenir les pays dans la mise en œuvre de leur stratégie de neutralité de la dégradation des terres, dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification.

Le changement climatique, l’insécurité alimentaire et la perte de biodiversité deviennent des facteurs de plus en plus importants de la dégradation des terres. L’évolution actuelle de la dégradation des terres a par ailleurs des incidences sur l’efficacité et la durabilité des pratiques de remise en état et l’on peut en déduire à quel point il importe de promouvoir la santé des zones arides auprès de la communauté internationale, ainsi que l’intérêt de planifier, pour un futur résilient à l’échelle mondiale.

Aperçu du Programme

Investir dans la gestion durable des zones arides et transposer celle-ci à plus grande échelle

Un financement de 104 millions d’USD, au titre de la septième reconstitution des ressources du Fonds pour l’environnement mondial (FEM-7), ainsi que des cofinancements de plus de 800 millions d’USD, permettront d’aider onze pays africains et asiatiques à renforcer la résilience des systèmes de production dans les zones arides, à promouvoir la remise en état et la restauration et à améliorer les moyens d’existence grâce une approche globale des paysages. Le Programme est en outre conçu de manière à être mis en œuvre au-delà des frontières des onze pays ciblés, l’accent étant mis sur l’importance de la participation transfrontalière, aux fins de la remise en état des zones arides, de la gestion des paysages à grande échelle et de la conservation de la biodiversité.

Coordination et suivi de l’ensemble du Programme

La mise en œuvre de systèmes harmonisés et interconnectés de cartographie et de suivi à l’échelle des paysages permettra d’obtenir rapidement des informations fiables et utiles sur l’évolution des conditions et des impacts, ce qui facilitera la mise au point des interventions requises pour traiter les problèmes transfrontaliers qui touchent les zones arides aux niveaux régional et mondial.

Créer des conditions favorables aux approches novatrices et intégrées de la gestion des zones arides

La promotion de la coordination régionale et mondiale des interventions et l’échange de connaissances permettront de traiter efficacement les menaces qui pèsent sur les zones arides, ainsi que l’importance environnementale de celles-ci à l’échelle mondiale. Le partenariat de la FAO avec la Banque mondiale, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et le Fonds mondial pour la nature (WWF), avec l’appui du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), est essentiel pour que les efforts consentis se traduisent en paysages durables dans les zones arides du monde entier. L’exploitation des plateformes mondiales et régionales d’appui aux activités menées dans les domaines de la gestion durable et de la remise en état des zones arides permettra d’établir des synergies et de renforcer leurs impacts cumulés, tout en limitant le risque de doublons ou de conflits entre les projets.

Publications

Les partenaires