FAO.org

Home > Gender and Land Rights Database > Country profiles > Countries List > Civil society organizations > Civil society and indigenous people’s organizations advocating for equality of land rights
Gender and Land Rights Database

Algeria

Civil society and indigenous people’s organizations advocating for equality of land rights

  • L’Association Tharwa N'Fadhma N'Soumeur: son principal objectif est la lutte pour "l'abrogation du code de la famille" et la mise en place de lois civiles égalitaires entre les hommes et les femmes. Elle a lancé des campagnes d’information, de vulgarisation et de critique du code algérien de la famille. Elle participe au «Collectif 20 ans Barakat».
  • Le Collectif 20 ans Barakat, constitué de cinq associations féminines - Tharwa n’Fadhma n’Soumeur, Association Indépendante pour le Triomphe des Droits des Femmes (AITDF), Association Défense et Promotion des Droits des Femmes (ADPDF), Association Volonté Initiative et Engagement (AVIE) et SOS femmes en détresse - ainsi que des associations à vocation culturelle et éducative "Un Livre Une Vie" et Alliance internationale pour l’innovation [1].
  • Maghreb Egalité d’Algérie et de Tunisie: collectif d’associations de femmes de toutes disciplines et de tous âges, actives en Algérie, au Maroc et en Tunisie, sur la défense des droits des femmes. Ce collectif a travaillé sur un code alternatif de la famille avec 100 mesures pour une égalité entre hommes et femmes dans les pays de culture musulmane.
  • SOS femmes en détresse, ONG à but humanitaire qui lutte pour les droits des femmes. Créée par des anciennes combattantes de la guerre de libération nationale ainsi que des militantes de la société civile. L’association propage l’idéal et les principes humanitaires en vue de développer la solidarité et la tolérance mutuelle.
  • Le Réseau Maghreb/Machreq d’Information et de Formation sur le Genre: regroupe l’Égypte, le Liban, le Maroc, la Syrie, la Tunisie et le Yémen et l’Algérie. Créé en 2000, ce réseau est un lieu de débat, de formation et d’échange d’informations sur la question des femmes, des genres et du développement.

Sources: numbers in brackets (*) refer to sources displayed in the Bibliography