FAO.org

Home > Gender and Land Rights Database > Country profiles > Countries List > General Introduction
Gender and Land Rights Database

Cape Verde

En 2003, la population totale a été estimée a 460 968 dont la population féminine compte 237 715 dans la même année. La population rurale atteins 203 556 dont les femmes représentent plus de 50 pour cent, atteignant 105 956 (1).  Entre 2000 et 2002 le taux d’émigration a été estime a 30,5 pour cent et les femmes représentent 50,4 pour cent du stock migratoires internationaux en 2005. La plupart de stocks migratoires, 49,1 pour cent, résident en Europe, et 33,8 pour cent réside dans autres pays africains (2). Les groupes ethniques les plus significatifs sont les créoles, qui représentent 71 pour cent de la population et les africains avec 28 pour cent (3). Plus de 90 pour cent de la population pratique la religion catholique (4).

En 2007, le produit intérieur brut (PIB) a été estime a US $1,4 millions et le PIB par personne était 2 705 dans la même année (2). L’agriculture contribue seulement au 9,2 pour cent du PIB total par rapport a l’industrie qui contribue au 16,6 pour cent et aux services, notamment le tourisme, les transports et le commerce qui représentent 74,3 pour cent du PIB. En effet, la carence de ressources hydriques ainsi que des longues périodes de sècheresse empire la disponibilité des ressources naturelles. En dépit du fait qu’une grande partie de la population, presque 50 pour cent, vie en milieu rurale, la production agricole reste baisse et 82 pour cent des nourrissants sont importés et le pays produit seulement 10 pour cent de sont besoin alimentaire. La plupart des produits agricoles incluent les bananes, mais, les légumes, sucre, café et le poisson (3). Du a la forte émigration, les envois des fonds de l’étranger sont signifiants et contribue environ au 20 pour cent du PIB (3). 

En 2007, l’Indice de Développement Humain comptait 0.708 plaçant le pays au 121 place sur 182 (2). Entre 2000 et 2007 la population vivant au dessous le seuil de la pauvreté de US $1.25 par jour a été estime a 20,6 pour cent et la population vivant au dessous du seuil de US $2 par jour rejoint 40, 2 pour cent pour la même période. En 2006, 20 pour cent de la population n’a pas accès à l’eau potable. Le taux d’espérance de vie à la naissance est de 71,1, plus spécifiquement 73,5 pour les femmes et 68,2 pour les hommes (2). Dans la même année le taux d’alphabétisme est de 83,8 avec un écart entre les femmes avec 78,8 et les hommes avec un taux d’alphabétisme de 89,4 (2).

L’agriculture emploi 22,5 pour cent de la population économiquement active. Les femmes représentent 52 pour cent de la population agricole économiquement active et les hommes en représentent 48 pour cent (5).

La superficie totale du pays est de 4 033 mètres carrés: la superficie arable ne dépasse pas le 11,41 pour cent et la superficie irriguée est de 30 mètres carrés. En plus les conditions climatiques représentent des contraintes en ce qui concerne l’accès aux ressources naturelles et particulièrement aux ressources hydriques (3). Dès 1975, le pays a connu la reforme agraire, qui avait comme but principal l’élimination du régime coloniale basé sur caractéristiques feudales de gestion de la terre.

Néanmoins, avec l’ouverture politique en 1990, la reforme agraire a été complètement révoquée et tous les conflits fonciers ont été portés devant les tribunaux nationaux. Au présent, le régime foncier du pays n’est pas structuré autour d’une seule loi mais est construit sur différentes législations, comme par exemple la Loi des Seuls de 2007 et la Loi d’Aménagement de Territoire de 2006.

Même si les provisions juridiques ne font aucune distinction concrète entre hommes et femmes et même si la Constitution stipule l’égalité de tout citoyen en ce qui concerne l’accès au foncier et aux ressources naturelles, le territoire foncier rural n’est pas réglé et il y a un manque d’information détaillée et actualisée sur l’aménagement du territoire national entre les sexes. Par conséquent, même si les femmes ont accès à la terre, leurs possibilités de faire respecter leurs droits au niveau officiel sont limitées (6).

Sources: numbers in brackets (*) refer to sources displayed in the Bibliography