FAO.org

Home > Gender and Land Rights Database > Country profiles > Countries List > General Introduction
Gender and Land Rights Database

Niger

En 2005, la population a été estimée à 13 264 000 habitants dont 50,1% de femmes (8). Le taux de croissance démographique annuel était de 3,3%, résultant d’un niveau élevé de fécondité avec 7,1 enfants par femme (12). 47,6% de la population a moins de 15 ans. Les Hausa, ou Haoussa, sont l’ethnie majoritaire quoique inégalement répartie sur le territoire et représentent environ 50 % de la population (3). Le taux d’urbanisation est de 16,3 % avec une forte concentration de la population urbaine dans la capitale soit 39,4% (12). Le Niger est découpé en sept départements, eux-mêmes divisés en arrondissements et cantons (3).

En 2007, le Produit Intérieur Brut (PIB) comptait USD 4.2 milliards et le (PIB) par habitant a été estimé à USD 294 dans la même année (16). Le secteur industriel contribue à hauteur de 17 % du PIB tandis que les services y contribuent à hauteur de 44 % (24). Néanmoins, les principales ressources économiques sont l’agriculture de subsistance, l’élevage et quelques cultures de rente, comme par exemple l’arachide, le sésame, l’oseille, l’oignon, le souchet, le coton, le niébé et le voandzou (3). En effet, l’agriculture contribue pour 38% à la formation du PIB et fournit plus de 80% de l’emploi.

Les cultures vivrières représentent 87,5% de la production agricole et sont pour l’essentiel constituées de mil, sorgho, riz, fonio et maïs dont une grande partie est autoconsommée. Toutefois, la croissance du secteur agricole est insuffisante pour faire face à l’accroissement démographique (3). Les conditions de vie de la population rurale dépendent directement de l’accès aux terres et aux ressources naturelles, et des aléas climatiques. Actuellement, les exportations concernent essentiellement l'uranium, l'or, le fer et le pétrole.

L’Indice de Développement humain (IDH) de 0,374 place le pays au 174ème rang dans un classement de 177 pays (10). L’indicateur sexospécifique de développement est de 0,355, plaçant ainsi le pays au 155ème rang sur 157 pays classés (16). Selon les dernières données disponibles,  environ 32% de la population totale, soit 3,7 millions d’habitants, est sous-alimentée.

Les déficits sociaux en matière de droit d'accès aux services d'éducation, de santé, d'information, de crédit, de droit et protection, d'encadrement, l'accès à la terre et aux autres facteurs de développement affectent les groupes les plus vulnérables, notamment les enfants et les femmes, en particulier en milieu rural (10). L’espérance de vie à la naissance est de 56,7 ans pour les hommes et 54,9 ans pour les femmes. En 2005, le taux d’alphabétisation des adultes est estimé à 28,7%, dont 15,1% chez les femmes contre 42,9% chez les hommes.

Au niveau national, les résultats disponibles sur le Recensement de l’agriculture et du cheptel de 2005 indiquent une population agricole constituée par 50,6% d'hommes et 49,4% de femmes. En 2006, les femmes représentaient 43% de la force de travail (19).

La superficie potentiellement cultivable est estimée à 15 millions d’hectares, représentant moins de 12% de la superficie totale du pays. Les données sur la dimension de la parité hommes-femmes dans le foncier restent très parcellaires. Dans les systèmes fonciers en vigueur, du fait de la pression démographique et de la menace de la désertification, la question de l’accès des femmes rurales à la terre et aux ressources naturelles n'est pas résolue (2). En outre, il n’existe pas de cadre de règles suffisamment standardisées et accessibles aux femmes pour leur garantir les droits fonciers (2).

Sources: numbers in brackets (*) refer to sources displayed in the Bibliography