FAO.org

Accueil > Base de données Genre et le Droit à la Terre > Profils de pays > Liste des pays > Organisations de la société civile > Informations juridiques et le renforcement des capacités en matière de droits fonciers
Base de données Genre et le Droit à la Terre

Nigeria

Informations juridiques et le renforcement des capacités en matière de droits fonciers

  • Des efforts ont été faits tant du côté de l’Administration, parmi le Secrétariat Permanent du Code Rural, que des ONG pour vulgariser le Code Rural. Ces efforts ont notamment consisté en l’organisation de réunions publiques au niveau des chefs-lieux de région et d’arrondissement, la mise en œuvre d’un programme radiophonique couvrant l’ensemble du territoire national, la traduction du code en six langues nationales et une large diffusion de textes (6). Dès leur mise en place, les Commissions foncières départementales ont procédé à une campagne d'information et de vulgarisation des textes du Code rural, notamment par des missions d'information sur le terrain (assemblées générales), mais aussi par l'utilisation de supports audio et radio et des images sur banderoles (21).
  • Actions de vulgarisation des droits de la femme, par l'association des femmes juristes et de nombreuses para-juristes formées par les ONG/associations (10).
  • Dans le cadre de la promotion de la démocratie et des droits de l'Homme au Niger, l'Association ANDDH a créé auprès de ses huit Coordinations régionales, des Cliniques Juridiques animées par des Assistants techniques et représentées par le bureaux d'information, d'orientation, de consultation juridique, et de documentation pour la promotion des droits fondamentaux à travers la connaissance des droits et devoirs des citoyens. 
  • Depuis 1993, l’ONG RIDD-FITILA participe à l'éducation des femmes dans les domaines politique et civique et à la diffusion du droit en milieu rural à travers des cliniques juridiques. En vue de mettre "le droit à la portée de tous", l’ONG a initié un programme dénommé "loi au village" pour responsabiliser les populations rurales par l’information et la formation juridique dans la perspective d’un approfondissement de la démocratie de base. Au moins trois cliniques juridiques ont été mises en place (Maradi, Dosso et Tillabéry) (1a).
  • Compte tenu du haut taux d’analphabétisme parmi la population rurale, en particulier chez les femmes, des moyens non écrits de communication, comme par exemple la radio, sont utilisés pour informer tous les intéressés des changements législatifs et de leurs implications. (10; 12)

Sources:  Les nombres affichés entre parenthèse (*) font référence aux sources énumérées dans la Bibliographie.