База данных по гендерной проблематике и правам на землю

Morocco

Правовая информация и подготовка в области земельных прав

 

- La plupart des activités mentionnées sont en rapport avec le nouveau Code de la famille, et ont été menées à partir de 2005.

 

- Création d’un Centre marocain d’information, de documentation et d'études sur la femme (CMIDEF) par le Secrétariat d’État chargé de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées, et dont les objectifs consistent à appuyer les politiques nationales relatives aux droits des femmes. Il assure des services techniques pluridisciplinaires permettant de centraliser et d’évaluer les actions menées en faveur des femmes, principalement dans les domaines du renforcement juridique, de l’emploi et l’insertion économiques, de la santé et de l’éducation (1).

 

- Mise en place des "Écoles de l’égalité" en tant qu’espace de formation, de sensibilisation, de documentation et de plaidoyer en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes (1).

 

- Actions d’éducation, de formation et de sensibilisation pour la promotion de la culture des droits de l’homme comme par exemple les départements ministériels, les associations des droits humains les associations féminines, et les associations de développement, mais difficiles à cerner, compte tenu de leur diversité, de leur éparpillement et de la multitude des intervenants. 

 

- Dès la promulgation du nouveau Code de la famille, des ONG et la société civile se sont mobilisées, pour sensibiliser le public, notamment les femmes, aux dispositions du Code de la famille, à la nécessité de respecter les droits des femmes, et à expliquer la signification des changements introduits.(1).

 

- Caravanes de solidarité et de sensibilisation aux droits de la femme sous le thème: "Justice et égalité pour une famille harmonieuse" qui jalonnent plusieurs régions du Maroc, y compris les villes et les régions marginalisées, les villages les plus reculés du monde rural et les régions montagneuses enclavées.

 

- Campagnes de sensibilisation appuyées sur des sketches, des spots publicitaires et des posters, dont un de Global Rights, pour aider les femmes à comprendre les réformes et leurs droits.

 

- Pour garantir une meilleure application du Code de la famille, le Ministère de la justice a procédé à des séances de formation pour 30 nouveaux magistrats au sein de l’Institut supérieur de la Magistrature et des sessions sont prévues pour les anciens magistrats. 

 

- Développement de kits et de modules de formation pour les acteurs clés du Tribunal de la Famille, en particulier pour les juges, les greffiers, les représentants du parquet, les avocats et les adouls, afin de leur offrir les outils nécessaires à la sensibilisation et au renforcement des compétences dans l’application du Code. 

Источники: цифры в скобках (*) обратиться к источникам, отображаются в списке литературы.