Base de données Genre et le Droit à la Terre

Egypt

Contradictions/écarts entre les lois statutaires et coutumières

- Même si les règles en matière successorale basées sur la Charia- permettent aux femmes d’hériter, de nombreuses femmes ne profitent pas de leurs droits. Non seulement les femmes musulmanes mais aussi chrétiennes sont souvent dépourvues de leurs droits légitimes de revendiquer une partie ou l’entière propriété tells que des terres cultivables, des édifices jusqu’aux maisons familiales (‎4).



-Alors que la constitution garantit l’égalité des droits pour tous les citoyens, les lois relatives à l’état des personnes étendent les privilèges des hommes au sein de la famille. De nombreuses lois portent atteinte aux garanties constitutionnelles dans les domaines du mariage, divorce, héritage ou encore garde des enfants (‎18). Plus spécifiquement, en dépit des principes d’égalité et de non discrimination dans la Constitution, Art. 274 du Code Penal impose aux femmes adultères des pènes plus sevères que pour les hommes ayant commi le même crime. Similairement, les femmes et les epouses héritent la moitié des biens par rapport aux hommes dans la même position (20).

Sources:  Les nombres affichés entre parenthèse (*) font référence aux sources énumérées dans la Bibliographie.