Genre

Programme FAO ::: Sécurité alimentaire

Les femmes jouent un rôle décisif dans la sécurité alimentaire du ménage, la diversité de l'alimentation et la santé des enfants

La FAO estime qu'environ un milliard de personnes est touché par la sous-nutrition, et que chaque année, plus de trois millions d'enfants meurent de sous-nutrition avant d'avoir 5 cinq ans. Les carences en micronutriments, qui touchent environ deux milliards de personnes, sont responsables d'une faible croissance, de la cécité, de la gravité accrue des infections et parfois de la mort.

Les causes premières de la faim dans le monde, notamment la pauvreté en zone rurale, la croissance de la population et la dégradation de l'environnement, sont aggravées par le ralentissement économique mondial, les prix instables des produits alimentaires et l'impact du changement climatique.

La stratégie de la FAO pour une amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition requiert la prise de mesures pour répondre aux besoins immédiats des populations vulnérables et renforcer les capacités des gouvernements nationaux à élaborer et à mettre en œuvre des politiques de sécurité alimentaire et à aborder les questions de nutrition.

Dimension de genre en matière de sécurité alimentaire et de nutrition

Dans les pays en développement, les femmes et les hommes en zone rurale jouent des rôles différents pour garantir la sécurité alimentaire de leurs ménages et de leurs communautés. Alors que les hommes font principalement de la culture de plein champ, les femmes sont généralement chargées de cultiver et de préparer la plupart de la nourriture consommée dans le foyer. Elles élèvent également le menu bétail qui fournit les protéines.

Les femmes en zone rurale réalisent la majeure partie de la transformation des produits alimentaires du foyer, ce qui garantit une alimentation variée, réduit au minimum les pertes et fournit des produits commercialisables. Les femmes ont plus tendance à dépenser leurs revenus dans la nourriture et la satisfaction des besoins de leurs enfants : des recherches ont montré que les chances de survie d'un enfant augmentent de 20 % lorsque la mère contrôle le budget du ménage. Par conséquent, les femmes jouent un rôle décisif dans la sécurité alimentaire, la diversité de l'alimentation et la santé des enfants.

Toutefois, les inégalités entre les hommes et les femmes concernant le contrôle des moyens de subsistance limitent la production alimentaire des femmes. Au Ghana, des études ont montré que l'accès précaire aux terres a conduit les agricultrices à recourir à des périodes de mise en jachère plus courtes que les hommes, réduisant ainsi leur production, leurs revenus et la disponibilité de la nourriture au sein du ménage. En Afrique sub-saharienne, les maladies telles que le VIH/Sida contraignent les femmes à prendre davantage soin de leurs malades, ce qui leur laisse moins de temps pour cultiver et préparer la nourriture.

L'accès des femmes à l'éducation est également un facteur déterminant en termes de niveaux de nutrition et de santé des enfants. Des études réalisées en Afrique montrent que les enfants de mères ayant reçu un enseignement primaire pendant cinq ans sont 40 % plus susceptibles de dépasser l'âge de cinq ans.

Le fait de disposer de suffisamment de nourriture ne se traduit pas automatiquement par des niveaux de nutrition appropriés. Dans de nombreuses sociétés, les femmes et les filles mangent la nourriture qui reste une fois que les hommes de la famille se sont servis. Les femmes, les filles, les malades et les personnes handicapées sont les principales victimes de cette «discrimination alimentaire», qui entraîne une sous-nutrition chronique et une santé précaire.

En raison de leurs besoins physiologiques, les femmes enceintes ou allaitantes sont plus susceptibles d'être victimes de malnutrition et de carences en micronutriments. Les femmes souffrent deux fois plus de malnutrition que les hommes, et les risques de décès chez les filles sont deux fois plus important que chez les garçons. La santé de la mère est cruciale pour la survie de l'enfant : une mère victime de sous-nutrition a plus de risques de donner naissance à un nouveau-né dont le poids à la naissance sera faible, ce qui augmente considérablement son risque de décès.

Une bonne nutrition et une bonne santé dépendent de la sécurité de la nourriture consommée : la contamination est à l'origine de maladies comme la diarrhée qui est une cause majeure de maladie et de décès chez les enfants. Les efforts accomplis pour améliorer la sécurité alimentaire doivent tenir compte des rôles actuels des hommes et des femmes dans la chaîne alimentaire. La formation des femmes en matière d'hygiène et de santé peut contribuer immédiatement à la santé du ménage et de la communauté.

Objectifs de la FAO 2008-2013

Pour intégrer la dimension de genre dans ses programmes en faveur de l'amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition, la FAO s'est fixée les objectifs suivants pour 2013:

Politique de nutrition
Promouvoir des politiques et des programmes sectoriels en faveur du renforcement nutritionnel aux niveaux national et communautaire qui reconnaissent les besoins, opportunités et contraintes liés au genre.

Éducation nutritionnelle
Développer des initiatives d'éducation nutritionnelle tenant compte de la dimension de genre, des programmes de formation et des supports destinés aux hommes, aux femmes, aux filles et aux garçons.  

Qualité et sécurité alimentaire
Pour réduire les déclarations de maladie causées par la nourriture préparée au sein du foyer, développer la sensibilisation et les matériels éducatifs sur le traitement domestique de la nourriture.

Aliments vendus dans la rue
Améliorer la qualité et la sécurité des aliments vendus dans la rue à travers la formation des vendeurs et des vendeuses en matière d'hygiène de base.

Données spécifiques au genre    
Promouvoir les évaluations des besoins en éléments nutritifs, des apports alimentaires et de l'état nutritionnel qui analysent le genre, l'âge et le stade de développement.

Add new content
 

 

SOFA 2010-11

 

Genre et Droit à la Terre Base de Données

 


Gender in Agriculture
E-platform

 


UN system-wide news
on gender equality

 

Nous contacter

Programme de la FAO pour la parité hommes-femmes
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
courriel: gender@fao.org

Connexions

rss