Genre

Projets

Étudiants de Cisjordanie en train d’apprendre les secrets de l’apiculture [FAO/F. Dalla Valle]

Promouvoir l’emploi rural des jeunes de Cisjordanie et de la bande de Gaza

Développer des opportunités de travail et des emplois décents pour les jeunes est le principal défi en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Ce défi est encore plus grand pour les jeunes filles. La FAO et ses partenaires l’ont relevé avec une initiative communautaire.

Les jeunes de Cisjordanie et de la bande de Gaza font face à de nombreux problèmes en matière de sécurité alimentaire et de perspectives d’emploi. Les jeunes filles se heurtent en particulier à une situation des plus difficiles. Les femmes n’y représentent en effet que 15 pour cent du marché du travail, un des taux parmi les plus bas du monde.

Les chiffres révèlent que 36 pour cent des Palestiniens âgés de 20 à 24 ans et 39 pour cent de ceux qui ont entre 15 et 19 ans sont au chômage. Parmi les jeunes, 46 pour cent des jeunes filles de 20 à 24 ans sont sans emploi. La scolarisation semble cependant avoir des effets positifs. Le taux de chômage des femmes scolarisées pendant au moins 13 ans chute ainsi à 29 pour cent, celui des hommes de la même catégorie à 14 pour cent.

Promouvoir l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes vulnérables en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, une étude de cas de la FAO sur l’emploi rural, préparée en collaboration avec l’Autorité palestinienne et l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), permet de voir comment une initiative interinstitutions a relevé les défis auxquels faisaient face les jeunes de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Elle montre aussi comment le projet a contribué à renforcer les capacités des femmes en établissant des contacts avec des groupes communautaires.

Toucher les jeunes grâce à l’agriculture

En collaboration avec ses partenaires, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé le programme de création d’écoles pratiques d’agriculture et d’apprentissage à la vie pour les jeunes (JFFLS) en 2008. Le programme JFFLS, déjà couronné de succès dans plusieurs pays africains, a proposé une approche innovante d’autonomisation des jeunes grâce à l’enseignement de compétences agricoles et pratiques avec pour priorité l’acquisition d’une certaine assurance et le renforcement de compétences nécessaires afin de mener une vie saine et productive.

Selon les estimations, l’agriculture est une source de travail pour au moins 39 pour cent de ceux qui travaillent dans le secteur informel en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. C’est aussi une source immédiate de nourriture pour de nombreuses familles vulnérables.

L’utilisation d’un calendrier agricole saisonnier a permis aux jeunes garçons et aux jeunes filles d’apprendre l’importance des pratiques agricoles durables et de l’environnement. Ces jeunes ont aussi développé diverses pratiques de vie qui y sont liées comme le travail d’équipe et la définition d’objectifs. Ils ont découvert qu’il est important de préserver un espace personnel pour progresser. Les jeunes ont été encouragés à développer des activités culturelles pour sauvegarder leurs traditions locales.

Dans le cadre de ce projet, on a sélectionné un grand nombre de jeunes filles et de jeunes garçons (respectivement 260 et 280) au sein de familles agricoles pauvres des zones rurales ou périphériques, ainsi que des écoles avec une grande proportion d’étudiants vivant dans des ménages dirigés par une femme. Les écoles ont fourni un espace social sécurisé où aborder les questions de parité hommes-femmes susceptibles d’apparaître en relation avec, entre autres, la sexualité, la santé, la protection contre diverses formes de violence ou encore le droit à la propriété.

Le programme JFFLS a également abordé les questions de la protection de l’enfance, du soutien psychosocial, de la nutrition, de l’éducation et des compétences commerciales. Les étudiants du programme ont établi des relations avec des clubs de jeunes afin de continuer à utiliser et à diffuser leurs compétences par l’intermédiaire de partenariats avec le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, avec le Ministère de la jeunesse et des sports et avec l’Association de développement de la jeunesse.

À la fin de la phase pilote de l’initiative JFFLS 2008-2009, les étudiants étaient capables de reconnaître les cultures, de repérer les attaques de nuisibles et de protéger les cultures contre ceux-ci. Ils étaient aussi capables de planter des jardins potagers dans des espaces réduits. Les écoles JFFLS ont récolté l’ensemble des différentes plantes cultivées et ont distribué la production aux participants ou bien ont vendu celle-ci afin d’obtenir de l’argent pour développer de nouveaux projets.

À Hébron, de jeunes diplômés du programme JFFLS ont rapidement trouvé du travail grâce aux connaissances pratiques acquises. Les étudiants formés à l’apiculture et à la production de miel ont intégré une coopérative apicole et ont rapidement reçu une partie des profits de celle-ci.
Le ministère de l’Éducation et de l’enseignement supérieur a signalé que les étudiants ayant participé à un cycle de 8 mois du programme JFFLS ont obtenu de meilleurs résultats à la fin de l’année que leurs camarades qui n’y avaient pas pris part. Les professeurs ont indiqué à leur tour que le projet JFFLS avait été l’une des meilleures initiatives hors programme de l’année scolaire 2008-2009.

Une relation bénéfique pour tous avec les coopératives de femmes

Si de nombreuses femmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ont du mal à trouver du travail, c’est parce qu’elles n’ont pas les compétences professionnelles voulues et parce qu’elles n’ont qu’un accès limité aux ressources productives comme la terre et l’eau et n’ont pas le contrôle de ces ressources. L’initiative JFFLS pour la jeunesse a encouragé une participation active des femmes des communautés locales en leur permettant de profiter de formations proposées par l’intermédiaire du programme JFFLS.

Seize coopératives de femmes inscrites au ministère des Affaires féminines étaient ainsi chargées de la préparation des repas et de leur distribution aux jeunes pendant les leçons. Elles ont aussi reçu une formation en matière, entre autres, de nutrition, de transformation des denrées alimentaires et de commercialisation par des vulgarisateurs formés à dessein par la FAO.

Nouveaux développements de l’initiative

La FAO a augmenté le nombre d’étudiants participant aux JFFLS et impliqués dans les associations de jeunes agriculteurs au cours de l’année scolaire 2009-2010. Elle a aussi élargi l’initiative de façon à y inclure les réfugiés palestiniens de camps sélectionnés de la bande de Gaza en collaboration avec l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

La FAO et les ministères impliqués dans l’initiative JFFLS ont envisagé l’extension du programme à d’autres zones rurales et/ou affectées par des conflits, ainsi qu’une inclusion des activités agricoles dans le programme national de façon à augmenter les possibilités offertes aux participants de devenir de jeunes adultes en bonne santé, optimistes et productifs.

Publié: 02/06/2010

Ce rapport et les chiffres cités proviennent de l’étude de cas Promouvoir l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes vulnérables en Cisjordanie et dans la bande de Gaza préparée par Francesca Dalla Valle de la Division de la parité, de l’équité et de l’emploi rural (ESWD) en étroite collaboration avec ses collègues du Bureau de coordination de Jérusalem et des Sous-Bureaux de Ramallah et de la bande de Gaza de la FAO. Les données chiffrées proviennent du Bureau central palestinien des statistiques et de la FAO.

Add new content
 

 

Politique de la FAO sur l’égalité des sexes

 

E-learning Course

 

Genre et Droit à la Terre Base de Données

 


UN system-wide news
on gender equality

 

Nous contacter

Programme de la FAO pour la parité hommes-femmes
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
courriel: gender@fao.org

Connexions

rss