Genre

Projets

Préparation de la terre avant semis au Pérou [FAO/A.Proto]

Renforcement des capacités et gestion des savoirs en faveur de l'égalité hommes-femmes

Un nouveau programme FAO/FIDA a pour objet d'améliorer l'efficacité de la lutte contre la pauvreté en milieu rural en intégrant la problématique hommes-femmes

La FAO et le FIDA ont lancé en mai 2009 un programme mondial sur deux ans destiné à promouvoir l'égalité entre les sexes à travers le renforcement des capacités et la gestion des savoirs. Le programme financé par un don de 1,5 million d'USD s'inscrit dans le cadre global d'action du FIDA visant à intégrer les questions de parité dans ses projets de développement, son portefeuille de projet et ses activités thématiques. Il a pour objectif global de contribuer au recul de la pauvreté en milieu rural en améliorant l'égalité hommes-femmes et l'autonomisation des femmes, le but étant d'améliorer l'efficacité des activités menées par le FIDA et ses partenaires de terrain pour réduire la pauvreté rurale.

La FAO a été choisie par le FIDA comme partenaire – à la fois destinataire du don et organe d'exécution – en raison de l'approche commune des deux organisations, centrée sur l'agriculture et les moyens d'existence en milieu rural, et de la collaboration de longue date instituée entre le Groupe thématique du FIDA sur l'égalité hommes-femmes et la Division de la parité, de l'équité et de l'emploi en milieu rural de la FAO. La nouvelle initiative s'appuie également sur la collaboration engagée avec succès par le Programme d'analyse socioéconomique selon le genre (ASEG) et la Division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA.

Ce partenariat devrait bénéficier aux deux organisations à plusieurs niveaux. Tout d'abord, il leur permettra de mettre en commun leurs ressources et d'instituer un dialogue sur le terrain entre les points focaux régionaux du FIDA et de la FAO chargés des questions d'égalité hommes-femmes. Il leur permettra également d'harmoniser les réponses apportées sur le plan des politiques et de consolider la collaboration existante avec des programmes régionaux du FIDA qui font appel à des formateurs et matériels ASEG. Autre avantage tout aussi important, il permettra à la FAO d'étendre et de développer ses activités de renforcement des capacités dans différents domaines et à différents niveaux – comme le programme ASEG et les statistiques ventilées par sexe – en collaboration avec le FIDA.

Les plans de travail régionaux incluent un large éventail d'activités. Le renforcement des capacités prendra la forme d'ateliers individuels, pour une formation générale ou thématique à la problématique de l'égalité hommes-femmes en fonction des besoins et priorités régionales, ou d'ateliers de formation de formateurs destinés à favoriser la mise en place d'un réseau de spécialistes de ces questions, engagés dans des activités régionales/nationales de la FAO comme du FIDA. Le programme prévoit aussi des visites et missions d'étude dans le but d'encourager la collaboration en réseau des spécialistes/points focaux sur ces questions et de promouvoir un apprentissage transversal à l'échelle des pays et des régions ainsi qu'entre pays et régions.

Des sessions de formation/sensibilisation aux questions d'égalité hommes-femmes seront ajoutées ou incorporées aux activités nationales et régionales financées par le FIDA telles qu'ateliers de lancement, revues régionales de portefeuille, formations des personnels d'encadrement, sessions d'apprentissage nationales/régionales, initiatives multidonateurs et forums de discussion sur les politiques. La formation sur le terrain et le soutien seront assurés par des missions d'experts ainsi qu'à travers la création de réseaux électroniques avec les participants formés, pour les aider à appliquer les savoirs et compétences acquises à leur contexte spécifique.

L'apprentissage et la gestion des savoirs prendront notamment la forme d'activités participatives de recherche et d'apprentissage par l'action dans le but de créer des réseaux de spécialistes et de points focaux au fait de la problématique, et de préparation d'études de cas destinées à être utilisées à des fins de plaidoyer et de dialogue sur les politiques. Sont aussi prévus des concours régionaux annuels qui permettront d'identifier et de faire connaître des exemples de réussite en matière d'intégration de la problématique hommes- femmes et d'innovations et de promouvoir une «culture de l'innovation» visant à diffuser très largement l'apprentissage et les meilleures pratiques auprès des praticiens, des décideurs et de la communauté du développement dans son ensemble. Parmi les activités de portée mondiale envisagées, figurent l'organisation d'un événement final sur l'apprentissage et le partage des savoirs, et la préparation de notes politiques conjointes FAO/FIDA sur des thèmes clés intéressant plus particulièrement les femmes rurales.

Les différences régionales – en termes de besoins, de priorités stratégiques, de maturité et d'expérience du thème de l'égalité hommes-femmes – seront abordées de différentes façons. En Afrique de l'Ouest et du Centre, par exemple, le programme s'appuiera sur les activités régionales antérieures de l'ASEG pour créer une masse critique de cadres facilitateurs ASEG qui appuieront l'intégration de la problématique dans les projets. En Asie et dans le Pacifique, les initiatives prévues incluent une étude sur la microfinance en Afghanistan et au Pakistan, tandis qu'en Amérique latine et dans les Caraïbes, l'objectif est de consolider les stratégies d'intégration de l'égalité hommes-femmes dans les projets financés par le FIDA.

Publié: 09/11/2009

Add new content
 

 

SOFA 2010-11

 

Genre et Droit à la Terre Base de Données

 


Gender in Agriculture
E-platform

 


UN system-wide news
on gender equality

 

Nous contacter

Programme de la FAO pour la parité hommes-femmes
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
courriel: gender@fao.org

Connexions

rss