FAO.org

Accueil > Genre > Idées > Insight FR
Genre

Des outils numériques pour une exploitation biologique

Les technologies de l'information et de la communication, comme celles utilisées par Suzana, sont depuis longtemps considérées comme des moteurs du développement rural.

©Suzana Dimitrievska
08/03/2019

Suzana Dimitrievska est agricultrice biologique en Macédoine du Nord. Issue d'une lignée de femmes fortes et bien éduquées, elle a toujours été à l'aise avec les nouvelles technologies. Elle utilise les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer l'efficacité de son exploitation familiale.

Il y a plusieurs années, elle a acheté un logiciel de gestion agricole qui lui a permis de mieux planifier et surveiller ses récoltes, de minimiser les coûts de main-d'œuvre et de dépenser moins d'argent pour le gaz et les engrais organiques. Cela lui a permis d'augmenter ses profits.

Après un contrat signé avec une société suisse en 2017, Suzana pensait que le recours au travail saisonnier suffirait pour gérer son exploitation. Mais, alors que la demande augmentait, elle a réalisé qu'elle avait besoin d'une solution automatisée lui permettant de contrôler différents processus en même temps.

Avec l'aide d'un consultant et de la société suisse, Suzana a pu réaliser une analyse coûts-avantages comparant le travail manuel à l'utilisation d'un trieur automatique. Ensemble, ils ont identifié une machine de tri optique par couleur, capable de détecter et de trier plus de 123 différents types de cultures, d'herbes et de produits agricoles selon leur taille, leur couleur et leur forme.

Grâce à un prêt de la banque, elle a investi dans le sélecteur de photo optique. «Même si le prix d'accès a été élevé - 75.000 euros -, je suis maintenant en mesure de sélectionner et d'emballer facilement les haricots tout en répondant aux normes de qualité que mes clients attendent», dit Suzana.

En savoir plus