Genre

Donner aux femmes les moyens d’agir afin de ne laisser personne de côté

Selon le rapport, si l'on souhaite débarrasser l'Afrique du fardeau de la faim, il est essentiel d'améliorer le statut des femmes et de mettre à profit leur statut potentiel d'«héroïnes de l'alimentation».

©FAO/Sumy Sadurni / FAO
28/10/2020

Sans égalité des sexes, il est impossible de transformer les systèmes agroalimentaires. C'est sur la base de ce message clair que l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Union africaine ont annoncé aujourd'hui la publication d'un nouveau rapport mettant en relief le rôle des femmes dans les systèmes agroalimentaires.

Intitulé Leaving no one behind: A Regional Outlook on Gender and Agrifood Systems (Ne laisser personne de côté: Perspectives régionales sur la parité hommes-femmes et les systèmes agroalimentaires), ce rapport a été officiellement présenté par le Directeur général de la FAO, M. QU Dongyu, et la Commissaire chargée de l'économie rurale et de l'agriculture à la Commission de l'Union africaine, Josefa Sacko, à l'occasion de la trente et unième session de la Conférence régionale pour l'Afrique.

«Les femmes des milieux ruraux ont beau être l'épine dorsale de nos systèmes alimentaires et les moteurs du changement en matière de sécurité alimentaire et de justice climatique, elles n'en sont pas moins démesurément touchées par la pauvreté, l'inégalité, l'exclusion et les effets du changement climatique», a déclaré la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed dans le message qu'elle a adressé par vidéo à l'occasion du lancement du rapport.

«Ce rapport admirable sera un outil précieux pour le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (2021), ainsi que pour les politiques et stratégies qui donnent aux femmes et jeunes filles des milieux ruraux africains les moyens d'agir», a-t-elle ajouté.

En savoir plus