Genre

Les agences de l'ONU à Rome entendent intensifier leurs efforts en faveur de l’égalité des sexes afin d'éradiquer la faim et la pauvreté

Les responsables des trois agences des Nations Unies basées à Rome ont célébré aujourd'hui la Journée internationale des femmes en réaffirmant leurs engagements à améliorer les capacités des femmes rurales, qui sont essentielles afin de bâtir un monde libéré de la faim.

L’autonomisation des femmes rurales est essentielle en vue de réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030.
08/03/2017

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont rappelé au monde entier que les femmes et les filles jouaient un rôle primordial dans la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et, surtout, par rapport à l'objectif consistant à éradiquer la faim et l'extrême pauvreté.

«Les femmes jouent un rôle essentiel dans l'agriculture et les systèmes alimentaires, non seulement en tant qu'agricultrices mais aussi en tant que productrices, commerçantes et gestionnaires», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO. «Les femmes sont pourtant toujours confrontées à des obstacles majeurs sur le marché du travail en milieu rural et au sein des chaînes de valeur agricoles. Elles ont plus de chances d'être moins payées et de ne pas bénéficier de protection juridique ou sociale. Cela constitue un obstacle dans l'apprentissage de nouvelles techniques, lorsqu'elles souhaitent gagner des revenus ou encore lorsqu'elles veulent accéder à des opportunités d'emploi».

M. José Graziano da Silva a fait remarquer que la sécurité alimentaire mondiale repose sur le fait de pouvoir libérer pleinement le potentiel des femmes. «Atteindre l'égalité des sexes et autonomiser les femmes sont des éléments indispensables à la lutte contre l'extrême pauvreté, la faim et la malnutrition, ce que souligne le Programme de développement durable à l'horizon 2030», a-t-il indiqué.

M. Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA a indiqué qu'«il était temps de réaliser que nous ne viendrons pas à bout de la pauvreté et de la faim sans une autonomisation des femmes rurales».

En savoir plus