FAO.org

Accueil > Genre > Projets > Projects FR
Genre

Au Kenya, le changement de régime alimentaire a permis d'améliorer la santé des agriculteurs et de leurs familles

En tant que partenaires clés du projet ISPP de la FAO, les conseillers du ministère de l’Agriculture ont formé les agriculteurs aux techniques de l’agriculture de conservation. Ils les ont également sensibilisés à l'intérêt d'une culture qui prend en comp

©FAO/Sebastian Liste
13/03/2019

«Avant, notre nourriture était comme un poison dans notre corps. Maintenant, elle agit comme un médicament», explique Eunice Wango Manga, agricultrice dans le comté de Kitui, situé dans l'est du Kenya. Sa famille et sa communauté font partie des bénéficiaires d'un projet de la FAO qui permet aux petits exploitants de mieux se nourrir et de cultiver des aliments plus nutritifs.

 Agée de 45 ans, Eunice est l'une des 26 membres - dont deux femmes - d’un groupe d’entraide composé d’agriculteurs. À la fin de l'année 2017, le groupe a commencé à suivre des formations sur l’alimentation et la nutrition dans le cadre du projet de la FAO intitulé "Accroître la productivité et la rentabilité des petits exploitants" (ISPP, son sigle en anglais), financé par l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID).

«Avant, je ne pouvais pas marcher sur de longues distances. Dans ma famille, il y a eu beaucoup de maladies. Nous sommes souvent allés à l'hôpital», raconte Eunice, mariée et mère de trois enfants. «Mais maintenant, nous sommes en bonne santé et très actifs.»

Eunice et son mari utilisent l'argent autrefois dépensé à l'hôpital pour payer les frais de scolarité de leurs enfants et pour améliorer leur exploitation. Récemment, ils ont ainsi acheté une pompe à eau pour l'irrigation. Cela leur a permis d'économiser la main d'œuvre jusqu'ici utilisée pour pomper l'eau dans leurs champs.

En savoir plus