FAO.org

Accueil > Genre > Projets > Projects FR
Genre

Connecter les agriculteurs aux réseaux et aux nouvelles ressources

Les petits exploitants agricoles gagnent en visibilité et leur permettent de mieux négocier sur le marché et facilitent également le partage des meilleures pratiques et des opportunités.

©FAO/Mohammad Rakibul Hasan
02/01/2019

Il y a quelques années, Abdul Jabbar, agriculteur au Bangladesh, a eu une révélation. Avec d’autres agriculteurs, il s’est rendu au Kenya, aux Philippines et en Inde pour apprendre agriculteurs locaux. Les voyages ont été organisés par la FAO dans le cadre d'un vaste programme d'aide aux petits exploitants agricoles au Bangladesh. Ce qu'Abdul et ses collègues ont appris a transformé leur vie et leurs moyens d’existence.

« Avant, nous vivions comme des grenouilles dans une grotte», explique Abdul. «Quand nous sommes rentrés de ces voyages, nous avons réalisé que nous vivions jusqu’ici dans l'obscurité alors même que nous avions accumulé beaucoup de connaissances. »

L’agriculture à petite échelle est un élément essentiel de l’économie du Bangladesh. Plus de 70% de la population du pays et 77% de sa main-d’œuvre vivent dans des zones rurales. Les exploitations sont de petite taille et s’étalent en moyenne sur moins d'un hectare.

Une réalité qui suppose de nombreux défis. Le petit exploitant est relativement impuissant sur le marché et peut avoir du mal à obtenir un prix juste pour ses cultures. En outre, la FAO a découvert qu’il existait très peu d’organisations ou de groupements d’agriculteurs auxquels ceux-ci pouvaient faire appel.

En savoir plus