FAO.org

Home > General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM) > Reports > Statutory meetings > detail
General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM)

Scientific Advisory Committee (SAC) - 18th session

21 March 2016 - 23 March 2016


PDF: English/French 


 ABSTRACT

The Scientific Advisory Committee on Fisheries (SAC) of the General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM) held its eighteenth session in Nicosia, Cyprus, from 21 to 23 March 2016. The session was attended by delegates from 20 contracting parties, 7 representatives of observers, representatives of the FAO, including its regional projects, and the GFCM Secretariat. The Committee reviewed the work carried out during the 2015–2016 intersession, including within its newly established subregional subsidiary bodies, two of which had met for the first time in 2016 (Subregional Committee for the Adriatic Sea and Subregional Committee for the Central Mediterranean). On the occasion of the publication on The State of Mediterranean and Black Sea Fisheries (SoMFi) 2016, the Committee examined the main highlights of the report, including key characteristics of Mediterranean fleet and catches, socio-economic, and bycatch, highlighting its importance as a a flagship publication aimed at regularly disseminating information on fisheries in the GFCM area of application. The Committee formulated advice on the following aspects: i) marine environment and ecosystems, including vulnerable marine ecosystems, marine spatial protection measures and bycatch; ii) statistics and information, including the implementation of the Data Collection Reference Framework (DCRF); iii) status of Mediterranean stocks and associated scientific advice, including at the subregional level. At the Mediterranean level, the Committee discussed in particular the specific cases of red seabream (Pagellus bogaraevo) in the Strait of Gibraltar and of European eel (Anguilla anguilla), recognizing the importance of collecting and analysing accurate data towards the development of a Mediterranean adaptive regional management plan for this species. At the subregional level, specific conclusions included: i) detailed scientific advice to improve existing management plans for small pelagic fisheries in the Adriatic Sea and to develop a new management plan for demersal fisheries in the Strait of Sicily, and ii) new mechanisms aimed at facilitating the adoption of management measures, especially for stocks requiring urgent action, and concentrating efforts on a number of priority species by subregion. In addition, the Committee discussed a number of key issues of regional relevance in connection with the management of red coral populations (Corallium rubrum, L.) and of European eel, as well as work on indicators to monitor good environmental status (GES). Moreover, a concept note for a bycatch monitoring programme towards a strategy to mitigate biological and socio-economic impacts in the Mediterranean and the Black Sea was endorsed. In relation to small-scale fisheries, the Committee welcomed the outcomes of the Regional Conference held in March 2016 as well as the creation of a new working group, suggesting to include recreational fisheries to its mandate. In recognizing the increasing demand for scientific and technical expertise on fisheries in the region, the Committee also endorsed a proposal to organize a GFCM Forum on Fisheries Science (GFCM FishForum). Finally, the Committee agreed upon its work plan for 2016–2017 and elected its new Bureau, paying tribute to the work done by the immediate past members of the Bureau.

 

RÉSUMÉ

Le Comité scientifique consultatif des pêches (CSC) de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) a tenu sa dix-huitième session à Nicosie, Chypre, du 21 au 23 mars 2016. Ont participé à la session les délégués de vingt parties contractantes, sept représentants des observateurs, ainsi que des représentants de la FAO, y compris ses projets régionaux, et du Secrétariat de la CGPM. Le Comité a passé en revue les travaux réalisés pendant la période intersessions 2015-2016, notamment dans le cadre de ses quatre nouveaux organes subsidiaires, deux d’entre eux ayant tenu leur première réunion en 2016 (le Comité sous-régional de la mer Adriatique et le Comité sous-régional de la Méditerranée centrale). À l’occasion de l’édition 2016 du rapport de la CGPM sur la situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire (The State of Mediterranean and Black Sea Fisheries [SoMFi]), le Comité a examiné les points saillants du rapport, notamment les principales caractéristiques de la flotte et des captures en Méditerranée ainsi que les aspects socio-économiques et ceux liés aux captures accidentelles, soulignant son importance en tant que publication phare visant à diffuser régulièrement des informations relatives aux pêches dans la zone d’application de la CGPM. Le Comité a formulé des avis portant sur les aspects suivants: i) environnement et écosystèmes marins, y compris les écosystèmes marins vulnérables; ii) statistiques et informations, notamment la mise en oeuvre du cadre de référence pour la collecte de données (DCRF); iii) état des stocks méditerranéens et avis scientifiques connexes, y compris à l’échelon sous-régional. À l’échelon de la Méditerranée, le Comité a examiné notamment le cas spécifique de la dorade rose (Pagellus bogaraevo) dans le détroit de Gibraltar ainsi que celui de l’anguille européenne (Anguilla anguilla), reconnaissant qu’il était important de collecter et d’analyser des données précises en vue de l’élaboration d’un plan de gestion régional adaptatif en Méditerranée pour cette espèce. À l’échelon sous-régional, les conclusions spécifiques portaient notamment sur: i) des avis scientifiques détaillés visant à améliorer les plans de gestion existants pour les pêcheries de petits pélagiques en mer Adriatique et à élaborer un nouveau plan de gestion pour les pêcheries démersales dans le canal de Sicile, et ii) de nouveaux mécanismes visant à faciliter l’adoption de mesures de gestion, notamment pour les stocks nécessitant une intervention urgente, et à cibler les efforts sur un certain nombres d’espèces prioritaires par sous-région. En outre, le Comité a abordé plusieurs questions essentielles d’envergure régionale relatives à la gestion des populations de corail rouge (Corallium rubrum, L.) et à l’anguille européenne ainsi qu’aux travaux portant sur les indicateurs de suivi du bon état écologique. Par ailleurs, une note conceptuelle concernant un programme de suivi des captures accidentelles en vue de l’élaboration d’une stratégie visant à en atténuer les impacts biologiques et socio-économiques en Méditerranée et en mer Noire a été approuvée. S’agissant de la pêche artisanale, le Comité s’est félicité des résultats de la Conférence régionale tenue en mars 2016 ainsi que de la création d’un nouveau groupe de travail et a suggéré d’inclure la pêche récréative dans le mandat de ce nouveau groupe. Au vu de la demande croissante d’expertise technique et scientifique en matière de pêches dans la région, le Comité a fait sienne la proposition d’organiser un forum CGPM sur les sciences halieutiques (FishForum CGPM). Enfin, le Comité est convenu de son programme de travail pour 2016-2017 et a élu son nouveau Bureau, après avoir rendu hommage au travail réalisé par les membres du Bureau sortant.