FAO.org

Accueil > Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM) > SIPAM autour du monde > SIPAM reconnus > Asie et Pacifique > Systèmes de jardins flottants bengali
Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM)

Pratique des jardins flottants au Bangladesh

 

 

Résumé

Localisation: Gopalganj, Pirojpur et Barisal, South Centre Bangladesh

Surface du SIPAM: 2 500 ha

Population travaillant pour ce système: -

Caractéristiques topologiques: eau et terres inondées

Classification climatique: subtropical humide

Groupes ethniques / populations autochtones: -

Sources de revenus primaires: agriculture et pêche 

------------------------------------------------------------------------------------------

Dans certaines régions du Bangladesh, les plus touchées par les inondations, les agriculteurs ont mis au point une méthode pour maintenir leurs activités agricoles malgré le fait que leurs terres soient submergées. Depuis plus de trois siècles, l'agriculture flottante est une méthode unique et adaptée compte tenu de son rôle économique, environnemental et social.

Reposant sur un lit de bambous, les agriculteurs utilisent la jacinthe d’eau qui est une plante invasive pour construire leur jardin flottant. Grace à l’accumulation de couches de jacinthes, le lit fournira compost et nutriments pour les cultures d’intérêt. Souvent cultivées en association, les plantes ne requièrent pas d’intrants chimiques et offrent des rendements plus élevés qu’en plein champs.

En permettant aux agriculteurs de répondre à leurs besoins, les jardins flottants ont également permis de donner un accès à des « terres cultivables » aux communautés les plus pauvres. Aussi, ce système participe non seulement á l’intégration de ces communautés mais également à l'équilibre des genres. Ce système est un exemple d'adaptation aux conditions climatiques difficiles, mais également aux aléas qui risquent d’être plus fréquents dans un contexte de changement climatique.