FAO.org

Accueil > Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM) > SIPAM autour du monde > SIPAM reconnus > Afrique du Nord et Proche Orient > Système oasien Siwa, Egypte
Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM)

Siwa Oasis

Date palm garden mixed-cropped with alfalfa in foreground, olive and fruit trees in background (credits: M. Hermann 2016)

Résumé

Localisation du site: Siwa Oasis, région de Maaraqi, Egypte

Surface du site GIAHS

Population travaillant pour ce système: 28 300 habitants dans la région

Caractéristiques topologiques: dunes de sable

Classification climatique: climat désertique avec extrême aridité

Sources de revenus primaires: agriculture, production de palmier      

L'oasis de Siwa est l'une des meilleures illustrations de l'ingéniosité des agriculteurs pour adapter leur agriculture à des conditions climatiques très difficiles. Située dans une région aride, cette oasis est un moyen efficace pour cultiver, élever du bétail et de préserver la faune et la flore sauvages, qui dépendent d'une ressource très rare: l'eau. Reconnue comme une zone agraire très ancienne, l'oasis de Siwa est une réserve de variétés de palmier dont l'histoire remonte dans le passé lointain de la région.

Ces systèmes intelligents adaptés sont basés sur la culture du palmier dattier combinée à d'autres cultures comme les oliviers et la luzerne permettant aux populations locales de répondre à leurs besoins. La gestion de l'eau a permis de préserver la ressource. Fortement lié à la culture locale, Siwa est unique parce que ses habitants ont un héritage berbère qu’ils ont réussi à préserver dans une grande partie de leur patrimoine linguistique et culturel.

Les défis de l'agriculture, de la biodiversité et de l'identité culturelle de l'oasis sont actuellement abordés par un certain nombre d'initiatives nationales et locales dont les pratiques agricoles durables, la meilleure gestion de l'irrigation, la protection de la faune dans les oasis et autour de celle-ci ainsi que le tourisme durable. Le programme SIPAM constitue alors un moyen efficace pour reconnaître et permettre un développement durable du système.