FAO.org

Accueil > Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM) > Actualités > Actualités de 2016 > 01 Première réunion du Groupe consultatif scientifique SIPAM
Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM)

Première réunion du Groupe consultatif scientifique SIPAM

22-23 Février 2016 Rome, Italie, 4 Mars 2016

Les 22-23 Février 2016, s’est tenue la première réunion du Groupe Consultatif Scientifique SIPAM (SAG) à la FAO. Le SAG a commencé à être actif en 2016 pour une période de deux ans (2016-17). Il a pour but de fournir des avis scientifiques et des conseils pour le processus de désignation SIPAM.

La réunion a élu M. Qingwen Min et Prof Mauro Agnoletti en tant que président et vice-président du nouveau Groupe consultatif scientifique SIPAM (SAG). Le SAG a discuté des lignes directrices pour la désignation et la certification des systèmes ingénieux agricoles du patrimoine mondial (SIPAM), ainsi que le Plan de Travail pour le Groupe consultatif scientifique. D'autres sujets ont été abordés dont la révision, lorsque nécessaire, des textes de base relatifs à SIPAM, tels que la définition, les critères de sélection, les buts et objectifs puis leur application. 

«Ce dont nous avons besoin maintenant est de partager les meilleures pratiques afin de faciliter l'échange de connaissances entre les pays, entre les communautés, voilà le type contribution que nous attendons des membres du Groupe consultatif scientifique SIPAM.», A déclaré Directeur général adjoint de la FAO, Maria Helena Semedo, à son discours d'ouverture de la réunion. «Nous ne mettons pas le traditionnel contre le moderne, mais nous pouvons utiliser les deux ensemble de façon à améliorer une production alimentaire durable.».

Depuis le lancement de l'Initiative de partenariat SIPAM en 2002, 36 systèmes dans 15 pays ont été désignés comme sites SIPAM. Le patrimoine agricole a joué et jouera un rôle important dans la production agricole durable en promouvant la protection de l'environnement, le renforcement de la résilience aux changements climatiques et la contribution au développement social et économique des régions rurales.