FAO.org

Accueil > SMIAR - Système mondial d’information et d’alerte rapide > Prix internationaux
Sélectionner

Les prix à l'exportation du blé et du maïs ont légèrement fléchi en septembre

Prix internationaux des céréales
09/10/2019

Les prix à l'exportation du blé se sont établis à des niveaux généralement plus faibles en septembre. Les prix du blé américain de référence (n°2 dur roux d'hiver, fob) ont reculé pour le troisième mois consécutif; ils se sont établis en moyenne à 201 USD la tonne, soit 1 pour cent de moins qu'en août et 17 pour cent de moins qu’à la même période un an plus tôt. La vigueur des exportations et des préoccupations concernant la qualité de la production et des retards dans les récoltes de blé de printemps ont toutefois limité la baisse des prix. En revanche, les prix à l'exportation du blé australien se sont raffermis à la suite d’une nouvelle dégradation des perspectives de production cette année, qui laissent présager un resserrement des disponibilités exportables. Les prix du blé canadien ont également augmenté de façon modérée du fait de préoccupations quant à la qualité des récoltes en raison des précipitations.

Les prix à l’exportation du maïs ont chuté en septembre. Les prix du maïs américain de référence  (n°2, jaune, fob) se sont établis en moyenne à 157 USD la tonne, soit une baisse de près de 3 pour cent par rapport à août et de 20 pour cent par rapport à leur niveau de juin, le plus élevé depuis 11 mois. Le recul des prix observé en septembre s’explique par l’abondance des disponibilités exportables du fait d’un ralentissement de la demande d'importation. Toutefois, des préoccupations concernant les conditions excessivement humides dans les principales régions de production et une reprise des ventes à l'exportation à la fin du mois ont empêché des baisses plus conséquentes des prix. Les prix du maïs ont également reculé en Ukraine, sous la pression de récoltes supérieures aux prévisions, ainsi qu’en Argentine où les disponibilités sont abondantes du fait de la récolte record rentrée cette année.

L’indice FAO des prix du riz (2002-04=100) s’est établi en moyenne à 227,5 points en septembre, une valeur relativement stable par rapport à celle du mois précédent. À l'exception du Pakistan, où l'appréciation de la monnaie et le resserrement saisonnier de l’offre ont fait grimper les prix à l'exportation, en septembre les cours du riz Indica sont restés stables ou ont fléchi dans la plupart des pays d’Asie. Le déclin le plus marqué est survenu au Viet Nam, où les prix ont chuté à leur plus bas niveau de ces 12 dernières années, en raison d'un ralentissement des ventes et d'informations faisant état de la possible adoption prochaine de mesures de sauvegarde sur les importations de riz aux Philippines. L’absence de demande a également pesé sur les cours en Inde. Aux États-Unis d’Amérique, les prix des variétés à grains longs sont restés proches du niveau le plus élevé depuis 7 mois atteint en août, soutenus par les ventes antérieures et la détérioration des perspectives concernant la campagne en cours.