FAO.org

Accueil > En action > projects > Action contre la désertification > Bureau de presse > Detail FR

Action contre la désertification

Nouvelle étude de grande ampleur sur la restauration des terres arides d'Afrique

Action contre la désertification continue son action innovante de cartographie de la Grande Muraille Verte


15/11/2018

Rome – Le projet Action contre la désertification poursuit ses travaux novateurs de suivi de la restauration des terres arides dans la zone d’emprise de la Grande Muraille Verte avec une étude basée sur de nouvelles données biophysiques couvrant plus de deux cent millions d’hectares de terres autour du Sahara.

Les terres arides et la façon dont ces terres sont utilisées sont généralement mal connues car elle n’ont fait l’objet que de relativement peu de recherche. Par conséquent, les efforts de restauration des terres dégradées ne sont souvent pas assez ciblés ou adaptés aux besoins réels. Cette situation est en train de changer grâce à un outil novateur développé par la FAO appelé Collect Earth, qui utilise des images satellites à très haute résolution fournies notamment à travers Collect Earth Engine et Bing Maps.

Une réunion d’experts tenue à Rome en janvier 2015 a ouvert la voie à la première évaluation mondiale des arbres, forêts et utilisation des terres dans les zones arides, à travers l’observation de plus de 200 000 placettes d’échantillonnage dans un effort collaboratif impliquant des partenaires régionaux et internationaux, des gouvernements, des organisations non-gouvernementales et des institutions académiques.

Ces résultats démontrent que l’étendue des forêts et des arbres dans les terres arides est bien plus vaste que ce qui avait été estimé jusqu’alors, et ont été publiés dans le magazine Science en mai 2017. L’évaluation a également permis la production de la première carte sur les besoins et opportunités en matière de restauration des terres dans le cadre de la Grande Muraille Verte, dans laquelle 166 millions d’hectares ont été identifiés comme offrant des opportunités de restauration.

Action contre la désertification a depuis intensifié davantage ses activités en matière de suivi-évaluation. En juin 2018, environ 25 experts de différents pays de la Grande Muraille Verte ainsi que d’organisations partenaires ont convergé à Rome pour continuer à collecter de nouvelles données biophysiques robustes.

Une nouvelle version de l’outil Collect Earth de la FAO spécifiquement conçue pour le suivi des écosystèmes agrosylvopastoraux dans les régions concernées permet aux experts de collecter des données sur l’occupation du sol, l’utilisation des terres et les changements observés dans l’emprise de plus de deux millions d’hectares autour du Sahara, soit près de 20% de la superficie des douze pays impliqués.

Avec une densité d’échantillonnage quatre fois plus grande que celle utilisée lors de l’évaluation précédente, il est attendu que cette étude permette d’améliorer la compréhension des différents facteurs derrière la désertification, de mieux cibler les efforts de restauration des terres et d’ainsi évaluer le potentiel de stockage de carbone et donc d’atténuation du changement climatique pour les 20 ou 30 prochaines années.

L’étude devrait être complétée au début de 2019.