FAO.org

Action contre la désertification

Remédier à la dégradation des terres dépend du développement économique

Remédier à la dégradation des terres dépend du développement économique


05/02/2019

Accra – Les communautés rurales des zones arides d’Afrique peuvent obtenir un revenu non-négligeable à partir des produits forestiers tels que la gomme arabique ou les huiles issues des arbres. Selon un nouveau rapport d'Action contre la désertification, les populations rurales ont la possibilité d'augmenter leurs revenus tout en inversant la dégradation des terres grâce à un soutien et des investissements adéquats, ainsi qu’en développant des chaînes de valeur.

En Afrique, les arbres fournissent une multitude de produits et de services essentiels pour les personnes vivant dans ou autour des zones forestières. Même dans les régions les plus sèches, il existe des arbres précieux comme l’Acacia qui peuvent être exploités comme source de matières premières. L'Acacia notamment produit de la gomme arabique, largement utilisée dans l'industrie alimentaire. Le Balanites, un arbre du désert originaire d'Afrique, produit de l'huile pouvant être utilisée pour la cuisine, les cosmétiques et le savon.

Action contre la désertification est une initiative financée par l'Union européenne (UE) visant à lutter contre la désertification et la dégradation des terres en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique. L'initiative aide les communautés rurales à accroître leur production de gomme arabique, d'huile de Balanites et d'autres produits forestiers pouvant être obtenus sans avoir à recourir à l’abattage des arbres.

« Les produits forestiers non-ligneux sont essentiels au succès de notre méthode de restauration novatrice », a déclaré Moctar Sacande de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L'initiative, dirigée par M. Sacande, voit les avantages que ces produits forestiers non-ligneux peuvent apporter aux zones rurales, où les revenus sont faibles et les opportunités sont rares. M. Sacande a ajouté: "Cela peut réellement motiver les gens à se joindre à nos activités."

Les communautés sont au cœur de l’approche de restauration des terres d’Action contre la désertification, qui vise la mise en œuvre de la Grande Muraille Verte, programme phare de la lutte contre le changement climatique et la désertification autour du Sahara, en Afrique du Nord, dans le Sahel et dans la Corne de l’Afrique.

L'approche fournit également une expertise scientifique des plantes et un soutien technique adapté aux besoins des communautés locales et les aide à améliorer leurs moyens de subsistance en utilisant les espèces locales les mieux adaptées à la restauration.

L'économie et l'écologie vont de pair

Le rapport intitulé Les produits forestiers non-ligneux: De la restauration des terres à la génération de revenus, décrit les chaînes de valeur de cinq principaux produits forestiers qu'Action contre la désertification contribue à développer en Afrique: la gomme arabique, l'huile de balanites, le miel, le fourrage, semences et plants forestiers pour la restauration des terres. Le rapport contient également un bref aperçu des produits forestiers non-ligneux sélectionnés en Haïti (Caraïbes) et à Fidji (Pacifique).

Les espèces végétales qui soutiennent la production de chaque produit africain sont mises en évidence dans la publication, révélant une mine d’informations sur les zones arides d’Afrique et montrant comment l’initiative permet à l’économie d'œuvrer avec l’écologie. Les espèces sélectionnées renforcent les moyens de subsistance des communautés rurales et sont également essentielles à la restauration des terres dégradées.

Les résultats au Burkina Faso démontrent la valeur ajoutée de la production de fourrage, de miel et d'huile de balanites. Ainsi, en moyenne 1,2 tonne environ de fourrage herbacé a été récoltée sur des parcelles restaurées un an seulement après la plantation, générant des revenus de 40 USD par hectare, soit l'équivalent de la moitié du salaire minimum mensuel du Burkina. Les producteurs de miel ont déclaré des revenus annuels supplémentaires de 73 USD en moyenne, tandis que les groupes de femmes fabriquant du savon à partir d'huile de balanites ont vu leurs revenus doubler. [Lisez leur histoire: Le savon de Balanites a redonné le sourire à Hadjatou Ouedraogo.]

Les techniciens villageois formés du Niger ont travaillé ensemble pour créer une filière des semences de restauration et ont collecté plus de 14 tonnes de semences de qualité appartenant à 17 espèces différentes plantées sur des parcelles préparées par l'initiative. Cela leur a permis de fournir des semences à d'autres projets dans les zones voisines et de générer des revenus de plus de 30 000 USD en un an.

La gomme arabique offre les perspectives commerciales les plus prometteuses. Extraite des zones où est implantée Action contre la désertification, la demande mondiale pour la gomme arabique est déjà élevée et devrait augmenter. Les arbres à partir desquels la gomme est obtenue, l'Acacia senegal et l'Acacia seyal, font également partie des espèces les plus importantes plantées pour la restauration des terres d’Action contre la désertification.

Action contre la désertification a permis, grâce à la restauration, d'améliorer la condition et la productivité d'environ 50 000 hectares de terres dégradées, atteignant plus de 500 000 personnes. Des investissements importants sont nécessaires pour étendre ses activités et restaurer 10 millions d'hectares le long de la Grande Muraille Verte chaque année afin de répondre aux objectifs internationaux.