FAO.org

Accueil > En action > projects > Le projet "Protection du grand écosystème marin du courant des Canaries" > Contexte

Le projet "Protection du grand écosystème marin du courant des Canaries"

Le projet "Protection du grand écosystème marin du courant des Canaries" (CCLME) présente une originalité en raison de l’approche stratégique combinant les pêcheries et la gouvernance dans la gestion de l’écosystème.  Le projet vise à améliorer la capacité des pays participants à traiter les problèmes relatifs aux déclins des pêcheries, aux menaces sur la biodiversité et sur la qualité de l'eau.

Le projet CCLME est executé par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et le Programme de Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) selon une démarche concertée en vue de lutter contre la dégradation du grand écosystème marin du courant des Canaries causée par la surpêche, la modification des habitats et les changements intervenus dans la qualité de l'eau en adoptant l'approche écosystémique des pêches.

La phase présente du projet CCLME va durer cinq ans avec les sept pays participants: Cap Vert, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Maroc, Mauritanie, et le Sénégal.

Le projet est financé par le Fonds Mondial pour l'Environnement (FEM) avec des co-financements des pays participants et des autres partenaires.