FAO.org

Accueil > En action > Créer et relier des réseaux d’information sur le commerce international du poisson

Créer et relier des réseaux d’information sur le commerce international du poisson

GLOBEFISH coordonne le réseau Fish Information Network, qui relie six réseaux régionaux d’information sur le marché du poisson englobant 85 pays.

Points clés

La valeur des exportations, dans le monde entier, de poisson et de produits associés a connu une véritable explosion ces dernières décennies, passant de 15 milliards d’USD en 1980 à 130 milliards d’USD aujourd’hui. Environ la moitié de ce chiffre est le fait du monde en développement, où les recettes nettes que les pays tirent de l’exportation du poisson sont supérieures aux recettes combinées de l’exportation du thé, du riz, du cacao et du café. Parallèlement, la chaîne d’approvisionnement et de valeur du poisson a connu de profondes mutations, l’aquaculture s’est énormément développée et des améliorations extraordinaires ont été apportées à la logistique, à la distribution et au conditionnement, avec en toile de fond des préoccupations grandissantes en termes d’écologie et de durabilité. GLOBEFISH, l’unité de la FAO chargée de la collecte, de l’évaluation et de la diffusion d’informations et d’analyses sur le commerce international du poisson, a pratiquement trente ans d’expérience dans la mise en place de réseaux d’information régionaux. Mais elle va plus loin en générant un effet multiplicateur grâce à la coordination du réseau mondial FISHINFONetwork (FIN), qui relie six réseaux régionaux englobant 85 pays. Ce réseau fournit le type d’informations commerciales actualisées dont ont besoin toutes les parties prenantes – ministères, bureaux d’étude marketing, secteur privé – pour veiller à ce que chaque maillon de la chaîne d’approvisionnement assure le bon déroulement des échanges commerciaux.

Plus d’un tiers de la production halieutique mondiale fait l’objet d’échanges commerciaux internationaux mais, ces dix dernières années, ce commerce a changé de nature. La mondialisation et la libéralisation des marchés, combinées à la croissance économique des pays en développement, à la demande locale croissante et à l’importance accrue de la production de l’aquaculture, ont eu des incidences énormes sur le secteur halieutique mondial en général, et sur le commerce du poisson en particulier. Par ailleurs, alors que le commerce s’est libéralisé, la chaîne alimentaire s’est allongée, rendant plus nécessaires les normes de contrôle de la qualité garantissant la salubrité des produits consommés.

Alors que les ventes du secteur halieutique dépendent de plus en plus du commerce régional et international, il est devenu essential pour les parties prenantes de disposer d’informations cohérentes, indépendantes et correctes sur les marchés. L’unité GLOBEFISH de la FAO, créée en 1984, est reconnue comme un leader au niveau international pour la collecte, l’évaluation et la diffusion d’informations et d’analyses qui égalisent les chances des acteurs du marché halieutique mondial.

Les économies émergentes accroissent la demande régionale de produits de la pêche
Traditionnellement, les pays en développement exportaient uniquement vers les grands marchés des pays développés. Aujourd’hui, ils sont également susceptibles d’exporter dans leurs propres régions afin de satisfaire la demande des consommateurs régionaux, en particulier dans les économies émergentes d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie. Par ailleurs, une grande part de ces exportations se fonde aujourd’hui sur l’aquaculture, qui est le secteur de production alimentaire dont la croissance est la plus rapide et qui fournit près de la moitié des poisons et produits de la pêche consommés dans le monde.

L’information: fil rouge dans la chaîne du poisson
GLOBEFISH joue également un rôle dans la coordination du FISHINFONetwork (FIN), reliant six services régionaux indépendants d’information sur le poisson dont l’objectif est de développer le secteur dans le monde entier. Ces services sont INFOPESCA, pour l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale, INFOFISH, pour l’Asie et le Pacifique, INFOPECHE, pour l’Afrique subsaharienne, INFOSAMAK, pour les pays arabes, EUROFISH, pour l’Europe centrale et orientale, et INFOYU, pour la Chine.

Ensemble, ces services régionaux déploient plus de 80 spécialistes du traitement de l’information et des données, de l’analyse et de la gestion de projets qui donnent des avis techniques et renforcent les capacités des producteurs et exportateurs de poisson du monde entier. GLOBEFISH publie également régulièrement des analyses des marchés mondiaux des produits comestibles de la mer dans ses principaux périodiques: GLOBEFISH Highlights (trimestriel) et European Fish Price Report (mensuel). Sa série Commodity Updates couvre les espèces les plus commercialisées et le programme de recherche GLOBEFISH fournit une analyse approfondie des marchés des produits comestibles de la mer.

En 2010, reconnaissant l’importance accrue des pêches pour ses Membres, la FAO a ajouté un indice des prix du poisson à ses autres indices des prix de l’alimentation et, pour la première fois, a inclus le poisson dans les perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO. Les services d’information fournis par GLOBEFISH et par ses partenaires du FIN ont certainement eu un effet favorable sur l’énorme croissance que connaît le secteur de la pêche et de l’aquaculture dans les pays en développement et sur la contribution de ce secteur aux économies nationales et à la sécurité alimentaire locale. Une belle illustration de ce que les pays en développement peuvent accomplir sur la scène commerciale internationale lorsqu’ils bénéficient des mêmes chances que les autres.

En profondeur