FAO.org

Accueil > En action > projects > Programme FAO FLEGT > Sur le terrain > Stories details
Programme FAO-UE FLEGT

Bénin: une agence gouvernementale ouvre la voie vers la traçabilité

13/02/2017

Dans la lutte contre l’exploitation illégale, la capacité à déterminer l’origine d’une bille est d’une importance capitale. Au Bénin, le Programme FAO FLEGT a apporté son appui à l’Office national du bois pour mettre en place un système de traçabilité efficace dans ses plantations de teck, visant à éliminer les activités illégales dans l’exploitation, le transport ou la vente de bois issus du domaine de l’état. Le système basé sur un code barre, connu sous le nom de ONATRACK, permet aux travailleurs d’utiliser des Smartphones pour envoyer des informations en temps réel au départ de la forêt, permettant ainsi au bureau de gérer durablement les plantations tout en augmentant les bénéfices. Ce système constitue une première étape dans le processus visant à démontrer la légalité du bois produit, qui facilitera l’accès aux marchés pour les petites et moyennes entreprises qui transforment et exportent ce bois. Le système a connu un tel succès qu’il est maintenant utilisé dans toutes les plantations étatiques du pays et a fait du Bénin un leader en matière de traçabilité en Afrique de l’Ouest. 

Chaque année, l’Office national du bois du Bénin (ONAB) produit environ 50 000 mètres cube de billes provenant des 14 000 hectares de plantations étatiques. Les entreprises locales achètent le bois, principalement du teck, pour ensuite le transformer et en exporter une grande partie vers les marchés internationaux.

Mais depuis 2013, ces entreprises ont rencontré des difficultés à exporter leurs produits bois vers l’Union européenne (UE) suite à l’entrée en vigueur du Règlement bois de l’UE, visant à minimiser le risque d’entrée sur le marché européen de bois exploité illégalement.

Pour des pays en développement tels que le Bénin, une des façons les plus rapides d’accéder au marché de l’UE est d’obtenir l’assurance que le bois a été légalement produit - assurance qui repose en partie sur un système de traçabilité fiable. Celui-ci attribue un code d’identification unique à chaque arbre, afin que l’origine du bois puisse être retracée tout au long de la chaine de transformation – de l’abattage au transport en passant par le stockage, et parfois même jusqu’au produit fini.

Se connecter dans la forêt

Le système de traçabilité papier de l’ONAB s’étant avéré non fiable. Le bureau a demandé l’appui du programme FAO FLEGT pour passer à un système de codes barres qui constituerait une première étape vers la légalité - et dès lors vers une optimisation de la valeur de son bois sur les marchés européen et internationaux.

ONATRACK est le nom du nouveau système de traçabilité, composé d’un logiciel qui génère des codes barres uniques pour les arbres, leurs souches et billes, et d’applications pour Smartphones afin de scanner et d’enregistrer les informations sur le terrain. Même quand des travailleurs dans la forêt n’ont pas de signal téléphonique, les données sont stockées et automatiquement mises à jour dans une base de données centrale dès que la connexion est rétablie.

Afin de maîtriser les coûts, l’ONAB s’est procuré une imprimante pour codes barre et a formé ses équipes à imprimer et gérer les étiquettes en interne. De plus, 75 travailleurs forestiers ont reçu une formation sur l’utilisation l’application sur smartphone, en ayant recours à leurs propres smartphones.

Avantages supplémentaires

Bien que certains travailleurs étaient au départ réticents à l’idée d’adopter le nouveau système, ils ont rapidement réalisé les avantages qu’il présentait, tels que l’élimination des tâches administratives laborieuses.

« Avec l’ancien système, j’écrivais toutes les informations sur des feuilles qui étaient envoyées régulièrement à l’unité de gestion des données pour être encodées », explique ONAB Justin Hounlome, baliveur. « Tout cela prenait beaucoup de temps et retardait le jour de paie. Avec le nouveau système, la synchronisation signifie que l’unité de gestion des données reçoit les informations le jour même ».

En fournissant des informations en temps réel, le système décourage non seulement les actions frauduleuses dans la numérotation, le transport et la commercialisation de bois de l’état mais sert également d’outil de prise de décision pour l’ONAB dans ses efforts pour gérer les plantations étatiques de manière durable.

Selon Clément Kouchadé, Directeur général de l’ONAB à l’époque : « En plus de sa fonction de base de pure outil de « traçabilité » des produits bois, ONATRACK nous a permis de concevoir de nouvelles procédures de travail qui ont eu un impact direct sur l’amélioration de la profitabilité de nos plantations ».

Une volonté politique forte

Le succès du système est dû en partie à la volonté politique clairement affirmée au sein de l’ONAB, et à l’expertise de la société camerounaise responsable de la mise en œuvre du projet. Par ailleurs, le système a été introduit successivement, par étape, afin que les travailleurs utilisant l’outil contribuent à son développement.

Après un essai dans le sud du Bénin, ONATRACK est maintenant utilisé pour contrôler l’exploitation de toutes les plantations étatiques. Une délégation du gouvernement et de représentants du secteur privé de la Côté d’Ivoire s’est rendue au Bénin pour tirer des enseignements du projet.

« Cet outil fait de nous des leaders dans le pays et en Afrique de l’Ouest, en termes de traçabilité » a affirmé Kouchadé. « Le nouveau système a permis à l’ONAB d’améliorer les relations avec les clients, d’obtenir des informations fiables en temps réel, et de lutter contre la fraude et l’exploitation illégale ».

La FAO continue d’appuyer le projet alors que l’ONAB poursuit la formation de ses équipes pour que l’utilisation du système se développe à l’échelle du pays.

En un coup d’œil

A TRAVAILLÉ POUR des petites et moyennes entreprises transformant du bois produit au niveau de l’état
A TRAVAILLÉ À la mise en œuvre d’un système de traçabilité efficace pour les plantations de teck étatiques
A TRAVAILLÉ AVEC l’Office national pour le bois du Bénin (ONAB)
A TRAVAILLÉ GRACE À l’Union européenne, l’Agence suédoise de coopération internationale au développement, le Département pour le développement international du Royaume-Uni.

Liens connexes 

Galerie de photos
Office national pour le bois du Bénin (ONAB)  
Traçabilité: un outil de gestion pour les entreprises et les gouvernements 

Photo: FAO/Jerome Laporte