FAO.org

Home > In Action > Food Security Capacity Building > News > Detail
Food Security Capacity Building

L’étude sur la sécurité semencière au Burkina Faso contribue à des interventions mieux ciblées et coordonnées

Au Burkina Faso, du 3 au 13 décembre 2014, une équipe de 32 professionnels œuvrant dans le secteur semencier ont réalisé une étude sur la sécurité semencière dans les communes de Djibo, Pobé Mengao et Tongomayel de la province du Soum, région du Sahel.

Suite à une mauvaise campagne agricole occasionnée par la précarité des pluies, l’invasion aviaire et, de manière indirecte, l’arrivée de réfugiés maliens, les provinces du nord du Burkina Faso ont enregistré une baisse qualitative et quantitative des productions céréalières. Cette situation place les communautés affectées en état d’insécurité alimentaire, et une conséquente insécurité semencière risque de s’installer et impacter négativement la prochaine campagne agricole.

Afin d’établir un état des lieux de la sécurité semencière, le projet régional OSRO/GLO/303/EC intitulé "Renforcement des capacités pour une meilleure planification de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les situations d'urgence et de réhabilitation grâce à une meilleure évaluation des systèmes semenciers" a appuyé une étude sur la sécurité semencière dans la province du Soum dans la région du Sahel.

L’étude a utilisé la méthodologie développée par la FAO, qui se base sur le Cadre conceptuel de la sécurité semencière (CCSS) reposant sur les cinq piliers suivants: la disponibilité, l’accessibilité, la qualité, l’aptitude variétale des semences et la résilience au niveau des ménages et de la communauté.

Les résultats de l’étude ont fait le constant d’une baisse drastique des productions et d’un mauvais remplissage des grains, avec pour conséquence, une nette diminution de la disponibilité alimentaire et probablement des stocks en «graines bonnes à semer» de la prochaine campagne agricole. Le rapport de l’étude présente les résultats de manière détaillée, et propose des recommandations à court et à moyen/long terme à l’endroit des partenaires au développement actifs au Burkina Faso. L’assistance en semence pour la saison 2015/16 devra cibler les populations affectées, en particulier les ménages les plus vulnérables. Le rapport recommande une assistance basée sur le marché (transfert monétaire, foire, bons d’achats) dans la perspective de consolider le système semencier existant. Le soutien à la constitution de banques de semences est également encouragé. Les recommandations à long terme contemplent la subvention au système semencier local et l’appui aux groupes défavorisées notamment les femmes.

Les résultats de l’étude sur la sécurité semencière sont d’importance fondamentale pour assurer une intervention en semences qui soit mieux adaptée au contexte et à la situation conjoncturelle dans la province du Soum. Cette étude représente une contribution essentielle en termes d’information pertinente pouvant instruire les interventions, qui se doivent plus coordonnées et cohérentes afin d’éviter toute nuisance et impacter positivement sur la sécurité alimentaire des populations touchées.

Télécharger le Rapport final de l’étude sur la sécurité semencière de la province du Soum, Burkina Faso.