FAO.org

Home > In Action > IARBIC > Partenaires
IARBIC

La réussite du projet IARBIC repose sur l'association et l'implication d'un vaste réseau d'acteurs.

Un projet participatif et multipartenarial

La réussite du projet IARBIC repose sur l'association et l'implication d'un vaste réseau d'acteurs. Il entend faire travailler dans un même objectif tous les acteurs de la filière des intrants et du développement rural, du petit producteur en passant par les multiples autres acteurs de la distirbution, de la recherche et du financement. L'Etat nigérien a évidemment joué un rôle clef en tant que maitre dœuvre du projet. L'ensemble de ces acteurs ayant plus ou moins un intérêt commun au succès de l'entreprise, il y a lieu de parler plûtot de partenaire que de bénéficiaire.

Les premiers partenaires du projet sont les organisations paysannes (OP) des zones d'implantation des boutiques d'intrants et en particulier les plus pauvres parmi la population rurale. Les BI ont dénombré en 2012 plus de 188 000 clients, membres des OP, un chiffre en hausse forte et constante depuis 2009. Une attention particulière est portée à la plâce des femmes afin que leur représentation, leur influence, leur pouvoir de décision soit en adéquation avec leurs activités de production ainsi que les besoins de formation, d'information et de développement qu'elles expriment.

Le projet IARBIC considère les organisations paysannes (OP) comme les principaux acteurs dans la réalisation de ses activités. On dénombre environ 3000 OP de base, généralement des organisations de producteurs. Au niveau supérieur on retrouve un millier environ d'unions et, enfin, au sommet de cette pyramide, les 12 fédérations. Parmi elles 8 fédérations se distinguent par leur structuration en confédération (GATANCI) destinée à développer des activités économiques et notamment les commandes groupées par le biais du fonds de garantie intrants.

Par ailleurs, il existe un vaste réseau de partenaires constitué de plus de soixante partenaires techniques (dont les instituts de recherche; les autres projets tels que "Capitalisation", "Initiative Sur la Flambée des Prix" (ISFP) et "Alliance pour la Révolution verte en Afrique" (AGRA); les ONG; 8 opérateurs privés dans la filière des intrants) et financiers (les bailleurs de fonds: Union Européenne, Luxembourg, Belgique, Espagne; les banques commerciales et les institutions de micro-finance).

Les autres parties prenantes de l'action comprennent des structures de niveaux politique et administratif telles que:

  • les services centraux et déconcentrés du Ministère du développement agricole (MDA), tutelle du projet IARBIC;
  • les collectivités décentralisées;
  • la Centrale d'approvisionnement en intrants et matériel agricole (CAIMA), principal fournisseur d'intrants;
  • le réseau des Chambres d'agriculture (RECA).