FAO.org

Accueil > En action > projects > Le Projet d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture (MICCA)
Le Projet d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture (MICCA)
Image 1

Nouveau module: Gender in Climate-smart agriculture

des pratiques et des approches novatrices pour l'intégration du genre dans l’AIC
Image 2

Études de cas de gestion des tourbières

montrent les impacts de l'utilisation des terres sur les moyens de subsistance, l’ affaissement du sol, les émissions de GES, la qualité de l'eau , la biodiversité et les services écosystémiques
Image 3

Les systèmes efficaces de production du bétail

peuvent réduire considérablement les émissions de GES, renforcer les puits de carbone et augmenter la productivité
Image 4

Estimations des émissions de gaz à effet de serre en agriculture

Un manuel pour répondre aux exigences de données des pays en développement

Le Projet d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture (MICCA) renforce l’action menée de longue date par la FAO visant à affronter la question des changements climatiques dans les secteurs de l’agriculture, des forêts et des pêches et à apporter un soutien aux pays qui participent aux négociations sur les changements climatiques dans le cadre de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

MICCA génère des savoir-faire et des connaissances techniques en œuvrant sur le terrain en collaboration avec plusieurs partenaires, avec pour but de:

  • contrôler et mesurer les émissions de GES et la possibilité d’en atténuer les effets dans le secteur agricole;
  • développer les compétences des parties prenantes pour leur permettre de travailler sur des inventaires nationaux de GES dans le secteur agricole en utilisant les pratiques mises en œuvre dans le cadre d’une agriculture intelligente face au climat (CSA);
  • effectuer des études du cycle de vie dans le secteur de l’élevage afin d’aider les prises de décision;
  • fournir des conseils sur différentes options possibles concernant l’atténuation des changement climatique, et l’adaptation à celui-ci, pour les tourbières et les sols organiques;
  • intégrer les questions de parité homme-femme dans le cadre d’une agriculture intelligente face au climat; créer des communautés de pratique en ligne et dispenser des formations en ligne.

Nouveauté

What is climate-smart agriculture and why is it important?

Principaux constats

  1. Non seulement les secteurs agricoles possède le potentiel nécessaire pourpeuvent réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) mais c’est ce sont aussi les seuls secteurs capable d’éliminer les GES de l’atmosphère dans une manière sécure et effective sans entraîner une baisse de productivité.
  2. L’agriculture peut profiter des synergies créées entre adaptation au changement climatique et son atténuation dans les conditions propices.
  3. Le renforcement des capacités individuelles et la consolidation d’un environnement favorable dans les pays en développement peuvent faciliter les efforts menés pour les changements climatiques dans le secteur agricole.
  4. Des données fiables et de solides accords institutionnels peuvent permettre de mieux définir différentes options d’atténuation des changements climatiques, efficaces et viables, dans les secteurs de l’agriculture et de l’utilisation des sols.
  5. Des systèmes de production animale efficaces peuvent réduire de façon significative les émissions de GES et favoriser les puits de carbone, tout en augmentant la productivité.
  6. Les agriculteurs et les agricultrices doivent pouvoir accéder dans les mêmes conditions aux informations sur le climat, à la formation et aux forums d’élaboration des décisions.
  7. La préservation et une meilleure gestion des tourbières permettent de réduire les émissions de GES, de maintenir les services écosystémiques et d’aider les communautés à s’adapter aux changements climatiques.

Donateurs